Paris : un antiquaire réputé soupçonné d'escroquerie depuis des années

Par , publié le | modifié le
Faits Divers Meuble antique
Meuble antique

Un antiquaire renommé du côté du Faubourg Saint-Honoré à Paris est soupçonné d'avoir vendu de faux meubles à ses clients. L'escroquerie portant sur des faux meubles et bronzes existerait depuis des années.

L'année dernière, cet antiquaire à l'apparente bonne réputation dans la rue du Faubourg Saint-Honoré (Paris), vendait son affaire. Cette dernière risque cependant de lui rester rattachée plus longtemps que prévu en raison d'une enquête conjointement menée par l'Office central de lutte contre le trafic de biens culturels (OCLTBC) et l'Office de répression de la grande délinquance financière de la police judiciaire (OCRGDF).

L'homme est soupçonné de tromperie sur la marchandise quant aux pièces qu'il vendait depuis des années à ses clients. Nos confrères de RTL parlent ainsi de meubles et de bronze qui seraient en réalité faux et réalisés par un ébéniste bien vivant.

Faux meubles : un antiquaire parisien soupçonné

Et afin de donner aux créations du travailleur du bois l'illusion de pièces antiques, l'antiquaire se servait apparemment d'essences de bois et d'alliages quasiment identiques à ceux employés aux XVIIe et XVIIIe siècles. Une source policière citée par 20 Minutes précise qu'"il ajoutait ensuite des estampilles d’époque pour donner des gages d’authenticité".

Des ventes qui atteignaient parfois le million d'euros

Il y a quelques jours, des policiers ont procédé à la perquisition de la boutique de l'antiquaire. Les meubles ont été saisis et un livre de comptabilisé mis sous scellés. D'après les enquêteurs, "cette escroquerie dure depuis très longtemps". Ils sont désormais sur la piste des clients fortunés de l'antiquaire. Ce dernier avait en effet vendu certaines pièces pour plusieurs centaines de milliers d'euros, avec parfois le million d'atteint.

Crédits photos : zhu difeng / Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus