Paris : une touriste poignardée par un SDF à la sortie de Montparnasse

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration. Police nationale
Photo d'illustration. Police nationale

Lundi après-midi, un SDF a agressé une touriste devant la gare Montparnasse, à Paris. La victime a été hospitalisée dans un état préoccupant et les motivations de l'auteur des coups apparaissent pour l'heure inconnues.

Les circonstances de son geste apparaissent particulièrement opaques à l'heure actuelle. Lundi en début d'après-midi à Paris, un SDF de 34 ans a agressé une touriste girondine qui se trouvait sur le parvis de la gare Montparnasse, dans le XVe arrondissement de la capitale.

La femme, elle aussi trentenaire comme le rapportent nos confrères du Parisien, patientait à cet endroit, assise sur les marches, en attendant le retour de son mari parti pour une course. Le sans domicile fixe était derrière elle, dans une position semblable.

Un policier hors service rattrape l'agresseur d'une touriste à Paris

Selon le témoignage de plusieurs personnes, l'homme se serait alors brusquement jeté sur la touriste en lui portant un coup au niveau du dos avec un objet tranchant. Il lui aurait ensuite asséné des coups de pied avant de s'enfuir vers la rue du Départ. Les hurlements de la victime vont alerter plusieurs témoins et les motiver à tenter de rattraper l'agresseur.

L'un d'entre eux, un motard de la préfecture de police qui n'était pas en service, parviendra à la hauteur du SDF et le maîtrisera au sol jusqu'à l'arrivée de renforts. Quant à la victime, grièvement touchée au dos mais toutefois encore consciente devant les secours, elle a été transportée sans délai à l'hôpital dans un état préoccupant.

Des motivations encore inconnues

Le sans abri a d'abord été placé en garde à vue au commissariat du XIVe arrondissement, avant d'être remis aux officiers du 3e district de police judiciaire. C'est d'ailleurs à eux qu'a également été confiée la suite des investigations. D'après les premiers éléments communiqués de l'enquête, l'agresseur ne connaissait pas sa victime et n'aurait même échangé aucune parole avec elle. Lundi soir, le mystère planait encore sur les motivations de son geste et l'homme se trouvait encore possiblement en garde à vue.

Crédits photos : GERARD BOTTINO / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus