Paris : une professeure d'anglais suspendue pour des propos racistes et négationnistes

Par , publié le
Faits Divers Facebook.
Facebook.

Pour avoir tenu des propos racistes, négationnistes et complotistes sur Facebook, une professeur d'anglais a été suspendue par le rectorat de Paris.

Dans un communiqué daté du 25 août, le rectorat de Paris signifie avoir suspendu une professeure d'anglais qui enseignait en classe préparatoire littéraire au lycée Janson-de-Sailly (XVIe arrondissement de la capitale). Motif : des propos "à caractère antisémite, négationniste et à connotation complotiste" qu'elle avait tenus sur sa page Facebook.

Des messages qui étaient publiés, nous dit-on, depuis plusieurs mois, et nos confrères du Parisien de rappeler que ces faits avaient été révélés plus tôt cet été par le Canard Enchaîné. Le rectorat mentionne d'ailleurs au passage les "échos médiatiques" dont ces propos auront "fait l'objet".

Propos racistes sur Facebook : un professeur "ne fera pas la rentrée"

Pour le proviseur de la cité scolaire Patrick Sorin, qui a rédigé le communiqué, ces messages "sont intolérables et doivent être dénoncés avec la plus grande intransigeance". Et d'ajouter que ces propos "ont profondément choqué l'ensemble de la communauté Jansonienne et ont porté atteinte à l'honneur et à la dignité de tous les personnels de notre cité scolaire".

Il est précisé que "les messages diffusés par ce professeur pendant l'année scolaire n'ont jamais été connus de l'équipe de direction". Conséquence des déclarations sulfureuses de cette enseignante, "Monsieur le Recteur de l'Académie de Paris vient de prononcer une mesure de suspension à titre conservatoire à l'encontre de ce professeur. Il ne fera pas la rentrée."

Une enquête administrative en cours

L'affaire ne s'arrête pas là puisque M. Sorin poursuit en indiquant qu'une enquête administrative est désormais en cours. Étant donné le contexte de vacances actuel, le rectorat n'est pas encore en mesure d'établir si cette professeur d'anglais a également pu tenir de tels propos durant ses cours. La rentrée devrait, par conséquent, lever ce mystère. Une procédure disciplinaire a de même été ouverte, mettant ainsi l'enseignante sous le coup d'une exclusion définitive de l'Éducation nationale.

Crédits photos : Gil C / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus