Paris : Les policiers humilient un homme handicapé lors d’un contrôle

Par , publié le
Faits Divers Le policiers contrôlent François Bayga
Le policiers contrôlent François Bayga

Des policiers ont poussé un homme à se déshabiller pour prouver son handicap alors qu’ils procédaient à un banal contrôle d’identité.

Alors que le fossé semble de plus en plus se creuser entre une certaine frange de la population et les forces de l’ordre, notamment à cause de la gestion parfois limite des débordements de certains rassemblements, cette nouvelle polémique ne va pas redorer le blason des policiers.

Une vidéo postée sur YouTube a créé l’émoi en montrant comment des policiers ont humilié un homme handicapé en le poussant à se déshabiller devant tout le monde pour prouver son handicap.

Les policiers le forcent à prouver son handicap de façon humiliante

Les faits se déroulent Gare de Lyon à Paris. Elle débute par un plan sur trois policiers debout devant un homme à terre. Un homme visiblement amputé de son bras gauche et de ses deux jambes. On remarque que les effets personnels de cet homme sont disséminés un peu partout à terre autour de lui.

Les policiers repartent alors sans aider l’homme à se rhabiller ou à rassembler ses affaires. Les policiers s’éloignent et le « cameraman » vient alors à la rencontre de l’homme qui explique comment les policiers l’ont humilié en le forçant à prouver son handicap.

Des manifestations de soutien à venir

L’homme qui a subi ce contrôle de police s’appelle François Bayga et est amputé du bras gauche et des deux tibias. Il porte des prothèses aux jambes et se déplace avec une béquille. Il raconte sa mésaventure à nos confrères de 20 minutes. « J’étais sur le quai direction Gare du Nord, lorsque trois policiers se sont dirigés vers moi pour me demander mes papiers. Je leur ai alors donné mon téléphone, ma carte d’aide médicale d’État et ma carte d’inscription à mon club de rugby en fauteuil roulant. Car si je vis en France, dans un centre d’hébergement à La Chapelle, ma demande de papiers est encore en attente à la préfecture [...] Ils m’ont alors plaqué contre le mur. Et l’un d’eux m’a attrapé, m’a arraché ma canne et a tenté de me palper. Ils m’ont alors demandé ce que c’était en me touchant ». Les policiers sentaient en fait les prothèses de jambes.

François Bayga confesse alors qu’il s’est emporté et, pour prouver sa bonne foi aux policiers, il s’est assis par terre et s’est déshabillé pour prouver qu’il portait bien des prothèses. Les policiers sont alors repartis sans l’aider à se rhabiller ou se relever comme le montre la vidéo filmée après le contrôle.

Depuis, cette dernière a été diffusée en masse sur les réseaux sociaux et a provoqué de nombreuses réactions. Le club de rugby-fauteuil dans lequel joue François Bayga lui a apporté son soutien sur sa page Facebook et appelle à un rassemblement de soutien mercredi prochain devant la gare de Lyon où il est demandé de venir « avec béquilles et prothèses ». Une enquête sur les conditions de l’interpellation sera ouverte si François Bayga décide de porter plainte.

Crédits photos : Capture YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus