Paris Match bientôt poursuivi pour avoir diffusé la photo de la fille de Filippetti et Montebourg

Par , publié le | modifié le
Culture
Arnaud Montebourg

Arnaud Montebourg et Aurélie Filippetti ont fait connaître leur intention d'attaquer en justice Paris Match qu'ils accusent d'avoir publié une photo volée de leur fille.

Le dernier numéro en date de l'hebdomadaire Paris Match revient notamment sur le baptême républicain de la fille d'Aurélie Filippetti et Arnaud Montebourg. L'évènement, fêté le 9 avril dernier, fait l'objet d'un reportage de plusieurs pages annoncé en première page du magazine.

Si les ex-ministres sont apparus dérangés par cette édition de Paris Match, ce n'est visiblement pas pour la couverture du baptême en lui-même, ni pour la Une de l'hebdomadaire qui présentait le couple. TF1 rapporte ainsi que la raison de leur mécontentement réside en la publication de deux photos de leur fille, des clichés qu'ils estiment "volés".

Montebourg-Filippetti : une plainte contre Paris Match pour deux photos

Est principalement mise en cause une photo prise à la sortie de la mairie. L'entourage d'Aurélie Filippetti et d'Arnaud Montebourg ont fait savoir que ces derniers comptent attaquer Paris Match pour avoir diffusé sans leur autorisation des photos de leur enfant, lequel y apparaît d'ailleurs bien visible :

"Ces photos ont été volées lors du baptême républicain de Jeanne Montebourg, qui n'est même pas floutée. Les parents vont porter plainte, comme toujours, contre Paris Match". Sur le réseau social Twitter, Mme Filipetti a semblé déplorer d'en arriver à la case judiciaire pour faire respecter ses droits.

Victoire attendue pour l'ex-ministre de la Culture ?

Un proche de l'ancienne ministre de la Culture a indiqué s'attendre à une victoire des plaignants, étant donné qu'à ce jour, le couple "a gagné tous les procès pour atteinte à la vie privée qu'il a intentés contre Paris Match et Voici".

On nous rappelle cependant qu'après un premier procès intenté à Paris Match pour la publication, en 2014, de photos des ex-ministres à San Francisco, ceux-ci ont finalement été déboutés. En revanche, en novembre 2014, Arnaud Montebourg aura obtenu que Closer lui verse 10 000 euros de dommages et intérêts pour la publication d'une photo d'Aurélie Filippetti et lui annonçant leur ménage commun.

Crédits photos : © Pascal Potier (Visual Press Agency) pour Public Sénat/Phototélé

Partager cet article

Pour en savoir plus