Paris : l'hôpital Georges-Pompidou fermé après une alerte à la bombe

Par , publié le
Faits Divers Illustration. Un véhicule de la police.
Illustration. Un véhicule de la police.

Une partie de l'Hôpital européen Georges Pompidou à Paris a été évacuée, aujourd'hui, suite à une alerte à la bombe.

Vent de panique cet après-midi à l’Hôpital européen Georges Pompidou à Paris. L’établissement a été fermé et les forces de l’ordre sont intervenues à la suite d’une alerte lancée par un anonyme.

L’hôpital en partie évacué

C’est via un communiqué relayé notamment sur Twitter que l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a donné des précisions sur ce qui a conduit à la fermeture de l’hôpital.

L’établissement a reçu un appel anonyme qui, selon les informations de LCI, provenait de l’étranger. Le 3e étage de l’établissement, évoqué par les auteurs de l’appel, a dû être totalement évacué. Les patients et le personnel confinés dans l’hôpital ont été appelés à limiter leurs mouvements et à signaler toute activité suspecte.

Intervention des forces de l’ordre

La direction de l’établissement a immédiatement alerté les forces de l’ordre pour écarter tout risque. Elles étaient toujours en cours d’intervention à 17 heures, à la recherche de tout colis ou bagage suspects. Des brigades aidées par des chiens spécialistes dans la détection d’explosifs fouillent l’établissement pour une levée de doute.

Le temps de l’intervention des forces de l’ordre, l’AP-HP a précisé que les urgences étaient pour l’instant orientées vers d’autres établissements.

Les affaires d’appels anonymes se multiplient ces derniers mois. Deux lycées avaient été dû être évacué en urgence en septembre dernier.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus