Paris : Les festivals en plein air souffrent de l’état d’urgence

Par , publié le
Culture L'Assemblée nationale a voté l'article inscrivant l'état d'urgence dans la Constitution
L'Assemblée nationale a voté l'article inscrivant l'état d'urgence dans la Constitution

Pour des raisons de sécurité, de nombreux festivals parisiens en plein air ont dû être annulés.

Même si la France était encore sous le coup de l’état d’urgence, l’attentat de Nice a sonné comme une piqûre de rappel très douloureuse concernant la menace terroriste qui plane sur la France.

Comme pour les précédents attentats, les Français pour la plupart ne veulent pas se laisser abattre et continuer à sortir, comme une preuve ultime que le terrorisme n’aura jamais raison de notre mode de vie. Malheureusement, les mesures sécuritaires actuellement en vigueur sonnent le glas de nombreux évènements culturels, notamment à Paris.

Les évènements en plein air annulés à Paris

C’est la préfecture de police de Paris qui a annoncé la première mauvaise nouvelle. De nombreux évènements en plein air sont tout simplement annulés cette année jusqu’à nouvel ordre.

« Certains événements ne présentant pas de garanties satisfaisantes de sécurité, à l’instar de la piétonnisation des Champs-Élysées prévue le 7 août, du Festival de cinéma de plein air à Paris en juillet et août dans les parcs et jardins de Paris et du tournoi de basket Quai 54 sur la pelouse de Reuilly les 23 et 24 juillet, ont été annulés. »

Manque de communication de la police

Les organisateurs des évènements annulés déplorent le manque de communication de la Préfecture de police au sujet de ces annulations. Dans le journal 20Minutes, Frédéric Mazelly, directeur de la programmation culturelle de la Villette, précise : « Nous avons su que nous étions annulés via le communiqué de presse de la préfecture de police diffusé ce mercredi après-midi. Nous n’étions pas clairement cités, alors il a fallu que nous les appelions pour savoir si nous étions vraiment concernés. Ils auraient pu nous prévenir avant. »

Les équipes du festival étudient la sécurisation des lieux avec un système similaire à celui des « fans zone » de l’Euro 2016. Mais les coûts exorbitants et la difficulté de mise en oeuvre compromettant fortement cette initiative.

D'autres évènements comme le Festival Fnac Live ou encore Paris-Plage sont parvenus à réunir les conditions de sécurité nécessaires et sont donc maintenus.

Crédits photos : © AFP/Archives KENZO TRIBOUILLARD

Partager cet article

Pour en savoir plus