Paris : deux militants de Greenpeace suspendus à l'Arc de triomphe

Par , publié le
France Arc de Triomphe (Paris)
Arc de Triomphe (Paris)

Dans le cadre d'une opération Greenpeace qui se tenait vendredi à Paris, deux militants de l'organisation se sont suspendus à l'Arc de triomphe. Les forces de l'ordre sont intervenues afin de les déloger.

Vendredi midi à Paris, deux militants de Greenpeace se sont suspendus à l'Arc de Triomphe dans le cadre d'une opération appelant l'exécutif à privilégier les énergies renouvelables. Plusieurs partisans de l'ONGI ont par ailleurs recouvert les pavés de la place de l'Étoile de peinture jaune.

Nos confrères de ladepeche.fr précisent que le message délivré par les militants suspendus via une banderole disait : "M. Hollande, renouvelez l'énergie." Par voie de communiqué, Greenpeace a confirmé être à l'origine de l'action, en indiquant que "plus de 50 militant-e-s Greenpeace ont dessiné autour de l'Arc de Triomphe et dans les rues adjacentes un soleil jaune de plus de 300 m de diamètre".

Opération Greenpeace à Paris : Hollande appelé à privilégier les énergies renouvelables

En ayant ajouté qu'"une trentaine de militant-e-s sont actuellement sur le toit de l'Arc de Triomphe et [qu']un activiste est suspendu dans le vide, à 30m de hauteur". Pour Frédéric Amiel, qui fait campagne pour Greenpeace France, "ce militant suspendu dans le vide symbolise malheureusement bien l’avenir de notre planète qui ne tient qu’à un fil. La seule solution pour construire un avenir durable tout en luttant contre les dérèglements climatiques, c’est de transformer notre modèle énergétique en le basant sur les énergies renouvelables." Un peu plus tôt dans la journée, des militants de Greenpeace avaient remis une pétition sur le sujet à l'Élysée.

Intervention de la police pour déloger les militants suspendus

Plusieurs messages et clichés postés sur les réseaux sociaux ont notamment permis d'apprendre que les forces de l'ordre sont intervenues sur les lieux afin de déloger les militants suspendus. Entre six à quelque dix activistes ont été interpellés et menottés par les autorités. Signalons par ailleurs que la circulation autour de la place de l'Étoile avait été interrompue préalablement au déploiement des policiers. On ignore si leur intervention s'est déroulée sans encombre, dans l'optique où celle-ci aurait déjà pris fin.

Crédits photos : danielemusella / morgueFile

Partager cet article

Pour en savoir plus