Paquet neutre : plus d'efforts et de craintes pour les buralistes nordistes

Par , publié le | modifié le
Société
Photo d'illustration. L'enseigne d'un bureau de tabac.

L'instauration du paquet neutre en France n'est pas sans inquiéter les buralistes du Nord-Pas-de-Calais, estimant ainsi que leur travail devient plus difficile et le risque que leurs clients aillent se fournir en Belgique plus grand.

L'apparition, sur les paquets de cigarettes, d'images censées décourager les fumeurs n'aura pratiquement rien changé à leur commerce. En revanche, depuis le 1er janvier et l'obligation de vendre des paquets neutres, soient n'affichant aucune marque, les buralistes nourrissent une crainte de perdre des clients.

Nos confrères de France Bleu se font plus particulièrement l'écho de la gronde des buralistes du Nord-Pas-de-Calais, certes audible depuis des mois dans le cadre d'une mobilisation de ces professionnels contre le paquet neutre. Aujourd'hui, ils sont contraints de proposer des paquets sans marque ni couleur, mais avec des photos de conséquences dramatiques du tabagisme.

Buralistes nordistes : plus de travail avec le paquet neutre

L'un des problèmes posés par ces paquets neutres se situe justement dans la difficulté de les différencier, rendant par conséquent leur manipulation plus sensible et le travail des buralistes plus compliqué. Pour le responsable des buralistes de la région Patrick Falewee, ces efforts sont même doublés.

L'autre souci évoqué est celui de clients tentés d'aller de se rendre chez leurs voisins belges pour se fournir, et ce à plus d'un titre. En effet, du côté de Bruxelles, non seulement le paquet neutre n'est pas en vigueur, mais acheter des cigarettes s'y veut en moyenne moins cher d'un euro.

Le risque évoqué d'une contrebande

Patrick Falewee estime même que la France pourrait se retrouver dans la même situation que l'Australie, où le paquet neutre y est déjà vendu et où le trafic de contrebande y aurait augmenté en conséquence de plus de 25%. Une crainte qui, selon lui, est en train de se matérialiser dans l'Hexagone où 25% du commerce de paquets de cigarettes s'observe hors des points de vente légaux.

La réalité du paquet neutre mettra-t-elle encore plus à mal les bureaux de tabac nordistes ? L'an passé, une centaine de ces établissements ont dû fermer leurs portes.

Crédits photos : GERARD BOTTINO / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus