Pantin : une mère de famille aurait été abattue par balle au volant de sa voiture

Par , publié le
Faits Divers
Illustration. Un véhicule de la police.

Vendredi soir dans la commune de Pantin, une mère de famille a été tuée par balle alors qu'elle se trouvait apparemment au volant de sa voiture. L'auteur de tirs a depuis pris la fuite.

Le drame s'est produit vendredi soir ans la commune de Pantin (Seine-Saint-Denis). Une mère de famille a été abattue par balles alors qu'elle se trouvait visiblement au volant de sa voiture. Il est aux alentours de 21h40 lorsque cette femme, à l'âge non communiqué, aurait reçu deux balles tirées par un individu en scooter.

Nos confrères de L'Express rapportent que plusieurs douilles ont été retrouvées sur place, une découverte tendant donc à confirmer que les tirs ont été au minimum de deux. L'auteur du meurtre, dont le sexe n'a de même pas été précisé, a depuis pris la fuite et semble toujours introuvable aux dernières nouvelles.

Mère de famille tuée à Pantin : le meurtrier en fuite

On apprend au passage que les lieux ont été investis par la police et les secours, et un magistrat du parquet de Bobigny d'avoir également fait le déplacement. La victime, qui se trouvait à la tête d'une famille d'après les premiers éléments communiqués de l'enquête, n'a pas répondu favorablement aux efforts pratiqués pour la sauver.

C'est à la brigade criminelle de la police judiciaire de Paris qu'ont été confiées les recherches, lesquelles devront notamment déterminer le lien entre la victime et le meurtrier et s'il existait un contentieux entre deux.

Nouveau drame dans la commune en trois mois

On se rappelle qu'en juillet dernier, Pantin avait été particulièrement endeuillée après la découverte de deux corps sans vie de femmes tuées au moyen d'un ciseau à bois. Des victimes retrouvées toutes deux dans un immeuble et qui se trouvaient être des voisines.

Un suspect aura depuis été identifié et placé en garde à vue. Pour le parquet, les éléments réunis au tout début de l'enquête ne permettaient pas de qualifier les faits d'acte terroriste. Toutes les pistes semblaient d'ailleurs envisageables, incluant un geste motivé par la folie.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus