Les « Panama Papers » accessibles au public dès le 9 mai

Par , publié le
Économie Illustration. Des billets en euros.
Illustration. Des billets en euros.

Dans un communiqué envoyé ce mercredi 27 avril, le ICIJ a affirmé que les Panama Papers seront distribués au grand public dès le 9 mai prochain.

C’est une base de données qui est très convoitée. Les Panama Papers, cette enquête qui a révélé 11,5 millions de documents du cabinet panaméen Mossack Fonseca afin de placer des actifs dans des territoires opaques et à très faible fiscalité, sera publiée le 9 mai prochain, a annoncé ce mercredi, l’organisation l’origine de ces révélations, le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ)

Dans un communiqué, le ICIJ a indiqué que des trusts et fondations immatriculées dans 21 paradis fiscaux, de "Hong Kong aux Etats-Unis" seront dévoilés. Cependant, l’organisation n’a pas encore précisé sur quelle plateforme ces documents seront dévoilés.

De nombreuses personnalités, concernées par les Panama Papers

Utilisée à grande échelle, les "Panama Papers" ont pu permettre de dévoiler au grand jour des montages financiers émanant de sportifs, acteurs, membres de gouvernements, mais aussi de banques. On retrouve notamment les noms de proches de Vladimir Poutine, mais également David Cameron, le Premier Ministre britannique, qui ont été sommés de s’expliquer. Dans certains pays, ce scandale a poussé des politiques à la démission. C’est le cas d’un ministre espagnol, mais également du Premier ministre islandais.

"La transparence fiscale pour tous"

Le ICIJ explique dans son communiqué, que les investigations continuent leur investigation, et expliquent que des nouveaux articles et révélations seront publiés dans les mois qui viennent. Des révélations qui ont eu pour effet de demander plus de transparences fiscales aux multinationales : "il y a aussi des paradis fiscaux au sein même de l'Union européenne, il y a des paradis fiscaux au sein même de grands Etats développés comme les Etats-Unis, donc notre message c’est vraiment la transparence fiscale pour tous", a expliqué à l'AFP Aurore Chardonnet, conseillère politique sur les questions de fiscalité et de lutte contre les inégalités à Oxfam.

Crédits photos : F.Schmidt/shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus