Pakistan : piégé par de faux propos, un ministre lance une menace nucléaire à Israël

Par , publié le
International
Khawaja M. Asif

Convaincu par un faux article qu'Israël allait attaquer son pays en cas d'envoi de troupes au sol en Syrie, un ministre pakistanais a brandi la menace nucléaire auprès de Jérusalem.

La vérification de l'information, de par leur activité, se doit d'être effectuée en premier lieu par les journalistes. Il en revient ensuite aux lecteurs de déterminer la crédibilité de cette même information, et de choisir ensuite d'y croire ou de la rejeter, à tort ou à raison.

Au Pakistan, le ministre de la Défense Khawaja M. Asif est récemment tombé sur un article du site AWD News qui prêtait à son homologue israélien l'intention de détruire le Pakistan à l'aide de l'arme nucléaire, et ce si jamais ce pays envoyait des troupes au sol en Syrie au prétexte de combattre Daesh.

Le ministre de la Défense pakistanais abusé par un faux article

Le 23 décembre au soir, le ministre pakistanais aura réagi sur Twitter par les propos suivants : "Le ministre israélien de la Défense menace de représailles nucléaires un rôle présumé du Pakistan en Syrie contre Daesh. Israël oublie que le Pakistan est lui aussi un État nucléaire".

Moshe Ya'alon lui a répondu le lendemain sur la même plate-forme en lui assurant qu'il n'avait jamais prononcé les déclarations que lui avaient atttribuées le site. L'article en lui-même se voulait peu fiable puisque Moshe Ya'alon n'est plus ministre de la Défense depuis fin mai dernier, un poste revenant depuis ainsi à Avigdor Liberman.

"Israël oublie que le Pakistan est lui aussi un État nucléaire"

Le journaliste de télévision pakistanais Nusrar Javeed s'est désolé de la bourde de son ministre de la Défense et de tous ceux utilisant d'un peu trop près les réseaux sociaux : "Notre programme nucléaire est une affaire trop sérieuse pour être laissée entre les mains d’hommes politiques accros à Twitter".

20minutes.fr rappelle au passage que la force de frappe du Pakistan est estimée à quelque 120 armes, tandis qu'Israël est considérée comme la seule et unique puissance nucléaire du Moyen-Orient, en dépit de n'avoir jamais confirmé officiellement sa détention de l'arme atomique.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus