Ozolles: Un vététiste passe toute une nuit dans un trou après une chute

Par , publié le
France
Ozolles

Un homme de 33 ans échappe à la mort, après une chute de plusieurs mètres. Il est resté plusieurs heures coincé dans le trou d'une glacière.

Il aurait passé près de 18 heures dans un froid glacial, dépourvu de toute lumière. Dimanche matin, un vététiste de 33 ans est retrouvé sain et sauf à Ozolles, en Saône-et-Loire. Alors qu’il était en vacances chez ses beaux-parents en Bourgogne, l’homme originaire de Sain-Etienne-sur-Chalaronne dans l’Ain, s’était promené à vélo dans un bois, où une petite cabane avait attiré son attention. Curieux, il pousse la porte d’entrée et chute de plusieurs mètres dans une glacière.

Au bout de plusieurs heures, sa femme, inquiète de ne pas l’avoir vu rentrer, décide d’alerter les secours. Mobilisée, la brigade cynophile de Mâcon ratisse le secteur jusqu’à 4 heures du matin samedi, en vain. Celles-ci ont repris dimanche vers 8 heures.

Un autre vététiste vient à son secours

C’est un autre vététiste qui retrouve la trace de l’homme. Connaissant bien le coin, il avait découvert le vélo du trentenaire aux abords de la glacière. Il a ensuite directement alerté les services de secours qui ont pu ressortir l’homme, épuisé, pétri de froid, la mâchoire cassée et avec de multiples fractures. Il a ensuite été héliporté jusqu’à un hôpital de Lyon.

Il avait tenté de créer des marches pour pouvoir sortir de la glacière

Selon les premiers rapports de la brigade cynophile, il aurait passé près de 18 heures dans le froid et l’obscurité. Son téléphone s’étant cassé dans la chute, il aurait crié à l’aide pendant des heures, et aurait gratté la paroi de la glacière afin de construire des marches et sortir du trou. Véritable miraculé malgré ses nombreuses blessures, le trentenaire devra son salut à l’isolation de la glacière, et aussi à l'autre vététiste qui passait par là.

Crédits photos : Google Map

Partager cet article

Pour en savoir plus