Oui, le ministère du Tourisme de Syrie veut que vous y passiez vos vacances

Par , publié le
International Capture d'écran du clip faisant la promotion du tourisme en.... Syrie.
Capture d'écran du clip faisant la promotion du tourisme en.... Syrie.

C'est à peine croyable, mais le ministère syrien du Tourisme a mis en ligne mardi des vidéos vantant les beautés d'un pays pourtant ravagé par la guerre.

Attention, il n'est pas question ici de se moquer d'un pays qui ne manque pas en effet de beautés et de richesses touristiques. Mais force est de constater que les clips promotionnels postés il y a deux jours par le ministère du Tourisme syrien ont de quoi étonner étant donné le contexte dans lequel se trouve le pays depuis de nombreuses années.

Syrie = vacances ? Peut-être, mais pas en ce moment

Dans l'un des clips, figure la station balnéaire de Tartous, dévoilant un mer d'un fort joli bleu et des vacanciers s'ébattant dans l'eau ou se prélassant sur une belle plage. Des images attrayantes certes, mais qui sont à mettre en regard centaines de milliers de morts que les combats ont occasionnées depuis 2011. Année à partir de laquelle de très nombreux pays mettaient en veille tout voyage organisé, dont la France.

A noter qu'à Tartous, co-existent sable fin, vagues bleues et... une base militaire tenue par les Russes. Sans compter que la station balnéaire a fait l'objet récemment d'attaques-suicides revendiquées par Daech.

Relancer une économie à l'agonie

BFMTV rapporte que la population sur place hésite à encourager un tel effort promotionnel ou "demander au pouvoir s'il n'est pas tout simplement déconnecté des réalités". Mais c'est un fait, l'économie syrienne a depuis 6 ans perdu des dizaines et des dizaines de milliards de dollars. Le ministère du Tourisme affirme qu'au mois de juillet 2016, 30% de plus de visiteurs étrangers étaient entrés dans le pays par rapport à juillet 2015. Sans toutefois préciser si si ce sont des touristes.

Crédits photos : Capture d'écran Youtube

Partager cet article

Pour en savoir plus