Oui, faire pipi dans la piscine est définitivement une mauvaise idée

Par , publié le | modifié le
Santé Photo d'illustration. Une femme nageant sous l'eau.
Photo d'illustration. Une femme nageant sous l'eau.

Qui, enfant ou adulte ne s'est pas déjà laissé aller dans l'eau chlorée de la piscine municipale ? Une récente étude vient démontrer la toxicité d'une telle pratique.

Le petit pipi en douce dans l'eau de la piscine, tout en regardant à droite et à gauche si la voie est libre ? Habituelle ou ponctuelle, cette pratique est à proscrire si l'on en croit une récente étude publiée dans la très sérieuse revue Environmental Science & Technology.

Car outre un côté très peu hygiénique, l'interaction de l'urine avec le chlore peut s'avérer fort toxique, comme le démontrent les chercheurs de l'Université de Caroline du Sud.

Urine et chlore, un bien mauvais mariage

En l'espèce, la molécule née de la rencontre entre le chlore et l'acide urique est le chlorure de cyanogène et de trichloramine. Cette dénomination vous semble barbare ? Vous êtes dans le vrai, car d'après les chercheurs, poumons, coeur et système nerveux seraient ses victimes. Ils précisent : "La décontamination est importante pour tuer les agents pathogènes, mais des effets néfastes associés à ces produits, comme l’asthme ou le cancer de la vessie sont observés lors d’études épidémiologiques".

Cette étude a été menée en collaboration avec l'Agence américaine de la protection de l’environnement. Pour ce faire, l'eau de 28 jacuzzi privés et piscines publiques a été prélevée, avant et après baignade.

100 sous-produits de désinfection identifiés

Au final, ce sont 100 sous-produits de désinfection, nés de la rencontre entre sueur, urine et chlore, qui ont été identifiés. Dont une nouvelle classe appelée bromoimidazoles, provenant de la réaction avec le brome; et les eaux qui contenait ces molécules s'avèrent 1,8 fois plus toxiques que celles traitées à l'aide du chlore.

En règle générale, les jacuzzi induisent 1,7 fois plus de mutations que l'eau des piscines. Devant ces résultats, les scientifiques recommandent un renouvellement de l'eau de piscine plus fréquent (un petit bonjour à l'environnement en passant...), et une douche avant de se baigner pour évacuer l'acide urique présent dans la sueur.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article