Oscars "trop blancs" : pour Clooney, "nous allons dans la mauvaise direction"

Par , publié le | modifié le
Cinéma
George Clooney

Dans un entretien exclusif accordé à Variety, le comédien et producteur George Clooney s'est exprimé sur la question de cérémonies d'Oscars qui négligeraient les comédiens noirs.

En tout début de semaine, le réalisateur Spike Lee dénonçait sur Instagram des Oscars trop blancs à son goût et signifiait par la même occasion son intention de ne pas se rendre à la prochaine cérémonie de ces distinctions. Plus précisément, le producteur américain se posait la question d'une liste de vingt nommés dépourvue de comédiens noirs et ce "pour la seconde année consécutive".

De son côté et suite à la révélation de cette liste, la présidente de l'Académie Cheryl Boone Isaacs se sera dite "frustrée d'une absence d'inclusion". Et le comédien et réalisateur George Clooney d'avoir été sollicité par Variety dans le cadre d'un entretien exclusif afin de livrer sa pensée sur ce qui apparait telle une problématique.

George Clooney sur les nommés des Oscars : "L'Académie faisait du meilleur boulot" il y a 10 ans

Pour George Clooney, le souci ne se situe pas nécessairement au niveau de la désignation des nommés : "Si vous repensez à la situation d'il y a 10 ans, l'Académie faisait du meilleur boulot. Réfléchissez au nombre d'Afro-américains qui étaient alors nommés. J'aimerais également souligner que le problème n'est pas forcément de choisir un tel plutôt qu'un autre : quelles sont les possibilités offertes aux minorités dans les films, en particulier ceux de qualité ?"

Une situation "pire" pour les Hispaniques

Et de ne pas s'arrêter à un exemple pour constituer une liste de comédiens noirs potentiellement nommables en 2015 : "Cette année, il y a eu quatre films : 'Creed' aurait pu récolter des nominations; 'Concussion' aurait pu valoir à Will Smith une nomination; Idris Elba aurait pu être nommé pour 'Beasts of No Nation'; et 'Straight Outta Compton' aurait pu être nommé. Et sans discussion pour l'année dernière, la réalisatrice de 'Selma' Ava DuVernay, il était juste ridicule de ne pas la nommer." Le réalisateur de Monuments Men estime même que les Afro-américains ne sont pas les plus à plaindre : "Mais honnêtement, il devrait y avoir bien plus d'opportunités que cela. Il devrait y avoir 20, 30 ou 40 films de la qualité que les gens attendent de voir pour les Oscars. Là, on parle des Afro-américains, pour les Hispaniques, c'est même pire. Il faut que nous soyons meilleurs à ce niveau, nous l'étions fut un temps."

Crédits photos : ChinellatoPhoto / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus