Orly : une mule décède d'une overdose de cocaïne devant son fils

Par , publié le
Faits Divers
Photo d'illustration. De la cocaine.

Lundi, une femme d'une trentaine d'années est décédée dans un avion qui s'apprêtait à atterrir à l'aéroport d'Orly. La victime a ainsi succombé à une overdose de cocaïne contenue dans son estomac.

Alors que son avion était sur le point d'atterrir à l'aéroport d'Orly, dans le Val-de-Marne, une femme âgée de 32 ans est décédée lundi d'une overdose de cocaïne contenue dans son estomac. Elle avait embarqué à Cayenne, en Guyane, après avoir absorbé quelque soixantes boulettes de cette drogue.

Comme le rapportent nos confrères de ladepeche.fr, cette femme revêtait le rôle de mule pour des trafiquants cherchant à faire passer de la drogue en France. La procureure de Créteil Laure Beccuau a précisé que le conditionnement de la cocaïne était "extrêmement précaire" et, au sujet de la passagère, qu'"un médecin, qui était à ses côtés lors du vol, a tenté de la sauver, mais en vain". Les boulettes se sont ainsi ouvertes à l'intérieur de l'estomac de cette mule.

Mort d'une mule à Orly : 60 boulettes ingérées au départ

La femme, d'origine guinéenne, n'était pas seule durant son voyage puisque son petit garçon de 3 ans était ainsi à ses côtés. Quand l'avion s'est posé, c'est à son père qu'il a été confié. On ignore dans quel état se trouvait l'enfant à ce moment-là.

Une enquête a été ouverte et confiée à l'Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) dans le but de déterminer l'identité des commanditaires et des personnes qui étaient censées réceptionner cette drogue.

13% des passeurs interceptées en 2016 étaient mineurs

On estime à plus ou moins 1.000 tonnes la production annuelle de cocaïne chez les trois principaux acteurs des Caraïbes que sont le Pérou, la Colombie et la Bolivie. Sur ces 1.000 tonnes, 25% sont réservés à être vendus en Europe. L'an passé, sur les passeurs interceptés, 13% avaient moins de 18 ans. Précédemment, il n'étaient "que" 9%.

Un autre record a été battu en 2016 en Guyane avec la saisie, par les douanes, de 443 kilogrammes de cocaïne. Le total le plus élevé remontait à l'année précédente avec 373 kg.

Crédits photos : Africa Studio/Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus