Orléans : une fillette de 3 ans passe la nuit toute seule dans un centre de loisirs

Par , publié le | modifié le
Actualité Un centre de loisir. Photo d'illustration.
Un centre de loisir. Photo d'illustration.

Une petite fille âgée seulement de 3 ans a passé la nuit seule dans un centre de loisirs à Orléans. L'animateur a été mis à pied. Examinée par un médecin, la fillette va très bien.

luLa République du Centre a rapporté ce vendredi qu'une fillette de 3 ans avait passé seule la nuit dans un centre de loisirs à Orléans (Loiret). D'après un policier, la petite fille s'est débrouillée comme une grande. Elle a grignoté des biscuits et bu du jus de fruits avant de s'endormir sur un matelas.

Les parents d'Aby -la fillette de 3 ans- ne voyaient pas leur enfant revenir avec la nourrice mercredi soir. C'est alors qu'une enquête pour disparition inquiétante a été ouverte.

Une succession de quiproquo

En réalité, l'affaire était simplement un quiproquo entre la nourrice et les parents d'Aby. D'après Olivier Carré, le maire d'Orléans, "il y a eu une succession de points qui n'ont pas fonctionné". L'un des animateurs du centre avait déclaré que la petite Aby était partie avec une femme qui n'était ni sa mère ni sa nourrice.

Selon lui, "il a visiblement confondu deux enfants". Le maire a également précisé que "la petite a réussi à échapper aux animateurs d'abord en se réfugiant dans les toilettes puis, après, dans les étages, dans une zone où ne vont pas les enfants normalement. Ce qui est sûr, c'est qu'on n'a pas vérifié que tous les enfants étaient partis. J'ai rencontré les parents dès 9h15 pour leur présenter les excuses de la ville".

La fillette va bien

La petite fille de 3 ans a été examinée par un médecin, elle se porte bien et ne semble pas paniquée par cette nuit passée seule dans le centre de loisir.

Quant à l'animateur, il a été mis à pied d'après France Bleu Orléans. Il était censé remettre Aby à ses parents et cocher le nom de la petite sur une liste pour certifier que la vérification a bien été effectuée.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article