"Vraie et "fausse" fibre : les opérateurs internet contraints à plus de clarté

Par , publié le | modifié le
Tech Des câbles de fibre optique
Des câbles de fibre optique

Un arrêté faisant le distinguo entre la "vraie" et la "fausse" fibre a été publié vendredi au Journal officiel, ce qui devrait permettre d'y voir plus clair dans les publicités émises par les opérateurs internet. Numéricable-SFR est ainsi accusé de tromper le client.

Cela fait maintenant plus d'un an que la légitimité de Numéricable-SFR dans le secteur des opérateurs internet, et plus spécifiquement de l'accès à la fibre, se voit contestée. Ses rivaux Orange et Free lui reprochent ainsi de délivrer quasi-systématiquement de la "fausse" fibre, c'est-à-dire par un recours à la technologie FTTB (fiber to the building) où le raccordement est effectué à l'aide d'un câble coaxial.

Là où Orange et Free usent de la technologie FTTH (fiber to the home) pour un raccordement fibre dénué de câble jusqu’à l’intérieur du logement. On notera au passage que SFR, appartenant au groupe Numéricable, utilise quant à lui la technologie FTTH.

Accès à la fibre : des opérateurs accusent Numéricable de publicité mensongère

Le réel souci, pour les deux premiers opérateurs cités, provient du fait que la communication demeure sensiblement la même que ce soit du côté d'Orange, Free et Numéricable-SFR. En d'autres termes, est à chaque fois évoqué le terme fibre optique quand bien même les technologies utilisées sont différentes, et Orange d'avoir tenté de marquer sa différence en mentionnant dans ses publicités l'étiquette "100% fibre".

En septembre dernier, et comme le rapportent Les Échos, le président de l'ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) Sébastien Soriano s'interrogeait "sur le fait que certains opérateurs puissent utiliser le mot de fibre optique de manière très libre, sans qu’il y ait de règles du jeu claires qui soient posées".

Un arrêté du gouvernement demande une mention

Et l'arrêté du gouvernement récemment paru d'appeler désormais les opérateurs internet ne délivrant pas de la "vraie" fibre de le préciser dans leur communication : "Tout message publicitaire ou document commercial d’un fournisseur de services [...], s’il associe le terme 'fibre' aux services du fournisseur alors que le raccordement du client final jusque dans son logement n’est pas réalisé en fibre optique, comporte la mention '(sauf raccordement du domicile)'".

Cette dernière devant être présente "à la suite de chaque utilisation du mot fibre ou de l’expression fibre optique", et pour un message publicitaire non radiophonique, jointe "par une seconde mention précisant 'le raccordement du domicile n’est pas en fibre optique mais en ...'", et en y ajoutant la technologie en question.

Crédits photos : nikkytok/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus