ONU: des taxes sur le foot et les concerts pour payer l'aide humanitaire

Par , publié le
International
Siège de l'ONU à Genève

Dimanche, l'ONU a proposé de lancer une "taxe de solidarité" qui permettrait de récolter des milliards de dollars afin de financer l'aide humanitaire.

L'Organisation des Nations Unies propose dans un rapport de taxer les matches de foot, les concerts et les billets d'avion pour financer l'aide humanitaire. Selon l'ONU, les besoins humanitaires sont passés de 2 milliards de dollars en 2000 à 24,5 milliards en 2015, l'organisation tente donc de trouver des solutions pour lever plus de fonds.

L'ONU propose une "taxe de solidarité"

9 experts, supervisés par la commissaire européenne bulgare Kristalina Georgieva ainsi que le sultan malaisien Nazrin Shah, ont rédigé un document dans lequel ils proposent d'instaurer une "taxe de solidarité". Cette taxe permettrait de récolter des milliards de dollars afin de financer l'aide humanitaire. Comme l'a rappelé Kristalina Georgieva "Jamais le monde n'a été aussi généreux (...) mais jamais non plus cette générosité n'a été aussi insuffisante". Ce rapport indique en effet que les besoins humanitaires sont passés de 2 milliards de dollars en 2000 à 24,5 milliards en 2015. En 2015, seulement la moitié des fonds nécessaires ont été recueillis.

L'ONU propose donc de mettre en place des micro-contributions en taxant les billets d'avion, le carburant, les concerts ou encore les matches de foot. Le rapport sera étudié au mois de mai durant le sommet humanitaire à Istanbul.

L'ONU a pris contact avec le Fifa

Le rapport présente également un autre option pour récolter des fonds : diriger une partie des milliards de dollars récoltés par les institutions financières islamiques chaque année vers les aides humanitaires. "La finance sociale islamique est un territoire qui n'est pas assez exploré", souligne le rapport.

La commissaire européenne a annoncé que des contacts avaient déjà été établis avec la Fédération internationale de football, sans préciser si la Fifa était favorable à cette "taxe de solidarité". Il faudra donc attendre le mois de mai pour savoir si cette proposition de taxe sera retenue par tous les membres de l'ONU.

Partager cet article

Pour en savoir plus