"On n'est pas couché" : Thierry Ardisson affirme avoir "sauvé la tête" de Stéphane Guillon

Par , publié le
Télévision
Thierry Ardisson sur le plateau d'"On n'est pas couché" du 12 novembre 2016

Samedi soir sur le plateau d'"On n'est pas couché", Thierry Ardisson a notamment déclaré avoir appelé Vincent Bolloré pour empêcher le nouveau patron de Canal+ de licencier Stéphane Guillon.

Stéphane Guillon doit-il le maintien de sa présence sur C8 à l'intervention de Thierry Ardisson auprès de Vincent Bolloré ? Une question à laquelle il convient de répondre par l'affirmative après les propos tenus par l'animateur de Salut les terriens samedi soir dans On n'est pas couché.

"J'ai sauvé la tête de [Stéphane] Guillon. J'ai appelé Vincent Bolloré [...] et je lui ai dit : Vincent, voilà, ce n'est pas une bonne idée de virer Guillon." Des mots qui ont fait réagir ce dernier peu de temps après sur sa page Facebook. La sortie de Thierry Ardisson lui est, pour commencer, apparue telle une "petite scène surréaliste".

Guillon sauvé par Ardisson ? L'humoriste réagit

Stéphane Guillon a enchaîné en déplorant que Laurent Ruquier, entre autres, n'ait pas relancé son patron pour approfondir sa réponse : "Et personne pour lui poser la seule vraie question intéressante : 'Mais pourquoi Bolloré voulait il virer Guillon, pourquoi vous êtes vous senti obliger d’appeler Bolloré ? Guillon, somme toute, faisait son travail d’humoriste, il chambrait son patron, comme il chambre toute le monde dans votre émission depuis des années avec parfois le côté excessif qu’on lui connaît. Pourquoi là, précisément, a t il été trop loin ?

Qu’a dit Guillon de suffisamment grave pour mériter d’être viré et que vous Thierry Ardisson décrochiez votre téléphone ? Donc il existe une limite dans l’exercice qu’il pratique ? Guillon peut chambrer, moquer tout le monde : politique, artistes, hommes d’affaire… mais pas la personne qui dirige votre groupe. Mais si un humoriste critique les excès des uns et des autres et que cette critique s’arrête là où ses intérêts commencent… ne pensez vous pas, Thierry Ardisson, qu’il cesse de faire son travail, perd toute objectivité ?'"

La provocation de Baffie

La révélation de Thierry Ardisson a d'ailleurs surpris Laurent Baffie, également présent sur le plateau de l'émission diffusé sur France 2 : "Tu as du pouvoir pour sauver des têtes comme ça?" Ce à quoi l'animateur a répondu : "J'espère que je ne serai pas obligé de sauver la tienne". L'humoriste a alors adressé un double doigt d'honneur à l'intention de Vincent Bolloré, comme pour mettre à l'épreuve l'homme en noir. Affaire à suivre ?

Crédits photos : capture d'écran

Partager cet article