On n'est pas couché : M. Pokora ne voit pas "l'intérêt d'y participer"

Par , publié le
Télévision
M. Pokora dans son clip "Comme d'habitude"

M. Pokora a réaffirmé qu'être invité à "On n'est pas couché" ne l'intéressait pas, principalement car, selon lui, les chroniqueurs de l'émission ne comprendraient pas forcément sa musique et le descendraient en flèche.

Être reçu(e) sur le plateau d'On n'est pas couché lors d'une campagne promotionnelle est un exercice périlleux dans le sens où les deux chroniqueurs jugent le travail de l'artiste invité et ne lui offrent pas systématiquement des fleurs. Yann Moix et Vanessa Burggraf se sont ainsi déjà prononcés défavorablement sur un disque ou un livre en présence de son auteur.

N'attendons pas de voir par exemple M. Pokora se confronter à l'avis de ces snipers. Auprès de nos confrères de Télé Star, le chanteur a ainsi expliqué qu'il a davantage sa place en tant que téléspectateur du programme qu'intervenant dans ce dernier :

"J'aime bien l'émission, je la regarde régulièrement mais je ne vois pas l'intérêt d'y participer. Pour moi, un chanteur n'a pas sa place dans l'émission. La musique, c'est tellement subjectif. On ne juge pas un album en une écoute et en lisant le texte bêtement. Très peu de musiciens qui vont dans cette émission se font encenser, ou alors c'est parce que les deux en face ont peur de s'en prendre une."

M. Pokora : "un chanteur n'a pas sa place" dans ONPC

Une position qui ne date pas d'hier puisqu'en 2013, M. Pokora avait déjà évoqué sa réticence à l'idée d'être "dégommé" par les chroniqueurs d'On n'est pas couché, expliquant que ce n'était pas sa "came" d'être ainsi attaqué tout comme il estimait que les snipers de l'émissions n'étaient pas des fans de sa musique.

J'irai me coucher... sans Ruquier

En fin d'année dernière sur le plateau de TPMP, la chanteuse Tal s'était sentie trop peu armée pour affronter le jugement d'ONPC : "Moi je pense que j'ai pas assez de répartie [...]  Moi mon point fort, c'est d'être sur scène et de chanter. C'est pas mon truc, moi, de parler. Il faut avoir beaucoup, voilà, de vocabulaire, moi j'ai beaucoup de lacunes en français, sachant que c'est pas ma langue natale, donc voilà. Et on peut te tacler assez vite, donc j'évite ce genre d'émissions." Francis Cabrel avait quant à lui déclaré que les chanteurs "étaient souvent des cibles faciles" dans l'émission de Laurent Ruquier.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article