Olympique Lyonnais : huis-clos partiel après les incidents dans le derby

Par , publié le
Foot Olympique lyonnais

La LFP a décidé de prononcer un huis-clos partiel à titre conservatoire pour le Virage Nord de Gerland suite aux incidents qui ont émaillé la rencontre OL - ASSE.

Si la fête a été belle sur le terrain pour l’Olympique Lyonnais lors de la victoire 3 à 0 dans le dernier derby de l’histoire à Gerland contre l’AS Saint-Etienne, l’ambiance a été tout autre dans les tribunes et notamment dans le Virage Nord.

De nombreux incidents ont émaillé la rencontre, ce qui a conduit la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel à prononcer un huis-clos partiel dans le stade de l’OL à titre conservatoire, en attendant d’entendre les dirigeants le 3 décembre prochain.

Le Virage Nord de Gerland sanctionné

La décision de la LFP de a été publié dans un communiqué qui indique qu’« au vu de la gravité des faits, la Commission a décidé de placer le dossier en instruction et de fermer à titre conservatoire le virage Nord du Stade de Gerland ».

À la suite de la rencontre, une voiture du club stéphanois portant le logo du club avait été prise à partie par des supporters de l’OL alors qu’elle quittait le stade. Plus grave, un stadier a été gravement blessé par l’explosion d’un pétard pendant la rencontre.

Le stadier amputé d’un doigte

En plein match, ce stadier ramasse ce qu’il croit être un fumigène pour l’éteindre dans un seau comme la procédure le veut dans pareil cas. Mais il s’avère que le fumigène en question est en fait une bombe agricole qui lui explose dans les mains et lui arrache deux phalanges. Les médecins l’ont amputé d’un doigt et tentent de sauver le deuxième à l’aide d’une greffe.

L’avant-match avait lui aussi été marqué par l’opposition entre un groupe de 300 personnes se déclarant supporters Lyonnais et les forces de l’ordre. 10 personnes ont été arrêtées et 3 hommes ont été condamnés à une interdiction de stade de 3 ans. L’un d’eux a écopé d’une peine de prison ferme. Jean Michel Aulas devra répondre du comportement de ses supporters lors de la séance de la commission de discipline du 3 décembre. Le président de l’OL a déjà déclaré qu’il trouvait la sanction de la LFP « trop sévère au regard de ce qu’il s’est passé réellement ». Son stadier appréciera...

Partager cet article

Pour en savoir plus