Oise : 5 000 poussins meurent dans l'incendie d'un hangar

Par , publié le
France

Quelques 5 000 poussins ont péri samedi dans l'incendie d'un hangar à Rémérangles, dans l'Oise.

Le hangar d'une exploitation agricole de la commune de Rémérangles dans l'Oise, a pris feu samedi après-midi causant la mort de quelques 5 000 poussins. L'incendie d'origine accidentelle pourrait être dû à un dysfonctionnement du chauffage au gaz.

5 000 poussins périssent dans un incendie

Dans la petite commune de 200 habitants de Rémérangles dans l'Oise, un terrible incendie s'est déclaré samedi vers 17h45 dans le hangar d'une exploitation agricole. Le bâtiment, un poulailler de 250 m² abritant quelques 5 000 poussins, a rapidement pris feu mais les propriétaires de l'exploitation agricole ont réussi à maîtriser l'incendie avant l'arrivée des pompiers. Malheureusement, il était déjà trop tard pour les poussins qui ont péri asphyxiés par la fumée.

18 pompiers ont été mobilisés, ainsi que les gendarmes des brigades de Saint-just-en-Chaussée et de Clermont, ils n'ont pu que constater les dégâts, l'incendie ayant déjà été éteint par les propriétaires.

Un dysfonctionnement du chauffage au gaz

Selon les premières constatations, la cause de cet incendie serait accidentelle, un dysfonctionnement du chauffage au gaz servant à assurer une température idéale pour la croissance des poussins aurait pu le provoquer. Selon le maire de la commune, la bâtiment agricole n'aurait pas trop souffert durant l'incendie : "Je suis passé voir les propriétaires quelques minutes après l’incendie. La plus grosse perte concerne ces milliers de poussins. A priori, le bâtiment n’a pas trop souffert. Nous serons évidemment présents pour aider cette famille dès demain, pour dégager des débris éventuels.", expliquait samedi Hubert Proot.

Tout le village est donc désormais mobilisé pour aider les propriétaires de l'exploitation agricole à dégager les débris engendrés par l'incendie et à nettoyer le hangar afin qu'ils puissent reprendre leur activité.

Partager cet article

Pour en savoir plus