Obésité : un bon repas familial diminue le risque d’obésité chez l’enfant

Par , publié le
Santé Obésité : un bon repas familial diminue le risque d’obésité chez l’enfant

Sur le territoire français, 18% des enfants souffriraient de surpoids et 4% se trouveraient dans une situation d’obésité. Une étude américaine a ainsi révélé que les repas familiaux auraient la possibilité de réduire ce phénomène.

L’obésité est de plus en plus importante, la vie a changé, les fast foods sont arrivés en masse. Les Français ne prennent plus le temps de manger, ils grignotent. Ces comportements favorisent donc le surpoids. Pourtant, des chercheurs de Rutgers ont réussi à déceler une méthode simple pour lutter contre ce problème. Il suffirait de piocher dans les traditions françaises en s’inspirant des repas familiaux d’antan. Cela permettrait ainsi d’avoir recours à une stratégie naturelle favorisant la réalisation de plats équilibrés. Ce moment met également en avant de nombreux avantages comme le plaisir alimentaire. Ce dernier est jugé comme une « condition nécessaire d’une alimentation bien régulée et équilibrée » par le professeur de sociologie de l’alimentation, Jean Pierre Corbeau.

Le diner en famille permet également d’entretenir des liens entre les enfants et les parents en vue de rompre la solitude. Cette dernière influence grandement un comportement alimentaire favorisant l’obésité. Le docteur Arnaud Cocaul a expliqué sur Europe 1 que les repas en famille sont un moment de partage, on ne mange pas de façon monotone et solitaire. Certaines conditions sont à respecter lors de la réalisation des repas notamment en utilisant des fruits et des légumes.

Les 70 rapports scientifiques conseillent également de gérer les conflits en dehors des diners. Dans le cas contraire « le repas perdra alors ses bienfaits sur l’alimentation de l’enfant, qui l’assimilera à un moment stressant ». C’est un instant bénéfique où la communication est à l’honneur, il est donc recommandé d’éteindre la télévision. Les bienfaits sont nombreux, Paul Veugelers, un chercheur canadien explique que l’on « observe moins de surpoids, mais aussi moins de consommation de tabac ou de drogues ».

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : Obésité : un bon repas familial diminue le risque d’obésité chez l’enfant sur 24Matins.fr