Obésité : jusqu'à une espérance de vie réduite de 10 ans

Par , publié le
Santé Illustration. L'obésité
Illustration. L'obésité

Une étude internationale vient de révéler que l'espérance de vie chez les personnes obèses ou en surpoids peut être réduite d'un maximum de 10 ans par rapport aux autres.

Si l'on sait déjà que le surpoids et l'obésité peuvent être à l'origine de troubles notables tels le diabète, l'hypertension artérielle ou encore les maladies hépatiques, l'incertitude semblait demeurer quant au taux de mortalité de ces personnes par rapport à celles affichant une corpulence normale.

Et une étude internationale d'avoir récemment révélé dans la revue The Lancet que les personnes obèses ou en surpoids présentent une espérance de vie réduite d'un à 10 ans. En précisant que les hommes sont sensiblement plus concernés que les femmes, à raison d'un risque trois fois plus présent au sein de la gente masculine.

Espérance de vie : les hommes obèses plus touchés

Pour parvenir à ces observations, le groupe Global BMI Mortality Collaboration a suivi 3,9 millions d'adultes 13 ans durant en moyenne. Il est à noter que ces personnes, âgées de 20 à 90 ans au début de l'étude, étaient non fumeuses et n'étaient pas atteintes d'une maladie chronique lors de la mesure de leur IMC (Indice de masse corporelle).

De l'analyse des résultats enregistrés a découlé la confirmation de maladies mortelles plus fréquemment relevées chez les personnes en surpoids ou obèses (maladies coronariennes, AVC, maladies respiratoires ou cancer). On nous rapporte également qu'un IMC trop important augmente le risque de décès avant l'âge de 70 ans.

Décès prématurés européens : 1 sur 7 du à l'excès de poids

Le docteur Emanuele Di Angelantonio et co-signataire des travaux explique qu'"en moyenne, les personnes en surpoids perdent une année d’espérance de vie et les personnes modérément obèses en perdent trois".

Le professeur Sir Richard Peto, co-auteur de l’étude, rappelle quant à lui que "l’obésité est la deuxième cause de mortalité prématurée en Europe et en Amérique du Nord après le tabac". Dans le premier cas, la proportion est celle d'un décès sur sept, et dans le second, d'un décès sur cinq. 20% des Européens sont atteints d'obésité et 33% des adultes américains souffrent de surpoids.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus