Pour Obama, Trump ne connait pas "les affaires du monde"

Par , publié le | modifié le
International Barack Obama au Bourget en novembre 2015.
Barack Obama au Bourget en novembre 2015.

Le président des Etats-Unis a fustigé jeudi, en marge du sommet du G7, "l'ignorance des choses du monde" de Donald Trump.

"Nombre des propositions qu'il a formulées démontrent soit une ignorance des affaires du monde, soit une attitude cavalière", a déclaré jeudi Barack Obama lors d'un point presse en marge du sommet du G7 qui se déroule actuellement au Japon. "Il", c'est Donald Trump, celui qui peut lui ravir la place à la Maison-Blanche.

Obama : les dirigeants du monde, "surpris par le candidat républicain"

Et l'actuel président américain a partagé la vision des principaux dirigeants mondiaux sur le milliardaire. Pour Obama, ces derniers "suivent cette élection avec beaucoup d'attention. Je pense que l'on peut raisonnablement dire qu'ils sont surpris du candidat républicain".

Mais ils ne sont pas seulement "surpris", puisqu'il ajoute : "Ils ne savent pas vraiment s'il faut prendre au sérieux certaines de ses affirmations. Mais ils sont, pour de bonnes raisons, ébranlés par ces dernières". Mais les leaders du monde ne sont pas les seuls à s'étonner du candidat Trump. Ces derniers temps, les responsables de l'administration actuelle dénoncent l'irresponsabilité de nombreuses propositions de Trump. Comme, par exemple, quand ce dernier répète que la présence militaire en Asie est trop chère. Et qu'il propose que Japon et Corée du Sud se dotent de l'arme nucléaire pour contrer la Corée du Nord.

Et la primaire démocrate ?

Mais cette intrusion dans le camp d'en face n'aura pas permis au président d'éluder la campagne du côté démocrate. Même si une fois encore, Obama n'a pas pris parti pour l'un ou l'autre des candidats, qu'il s'agisse de Clinton ou de Sanders, qui ne manquent pas de s'écharper par moments. Et du coup, il a botté en touche : "Il est important pour nous d'essayer de terminer (la primaire) de telle manière que que les deux camps soient fiers de ce qu'ils ont accomplis".

Crédits photos : Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus