Nuit debout : Estrosi a exagéré les dégradations et le nombre de policiers blessés

Par , publié le | modifié le
Politique Christian Estrosi, président de la région PACA.
Christian Estrosi, président de la région PACA.

Mardi matin, Christian Estrosi était l'invité de France Info. Interrogé sur le mouvement Nuit debout, il aurait selon plusieurs de nos confrères, largement exagéré le montant des dégradations subies et le nombre de policiers blessés.

Pour Christian Estrosi, depuis la naissance du mouvement Nuit debout, les dégâts constatés Place de la République à Paris se monteraient à 24 millions d'euros. Quant aux policiers ayant dû intervenir, 400 d'entre eux auraient été blessés. Voici les mots tels que prononcés ce matin : "Le droit de casser est interdit : 24 millions d'euros de dégât place de la République... 400 policiers blessés. Mais quel est le Français qui peut admettre cela ! (...)Vous ne pensez pas que les services de sécurité ont plus à faire pour protéger les Français que de devoir contenir des casseurs ? Il faut que cela cesse. Un plan Vigipirate doit avoir une signification".

Après ces déclarations au micro de France Info mardi, plusieurs de nos confrères ont relevé des exagérations sur ces deux nombres.

Dégâts Place de la République : d'où viennent les 24 millions évoqués ?

Il convient de savoir que la mairie de Paris n'a pas porté plainte, et comme elle l'a indiqué à France Info, les dégâts se bornant à "des tags au sol et sur des bancs, qu'il conviendra de nettoyer" et à deux dalles déplacées et qui "ont été replacées sans mal puisqu'elles n'étaient pas détériorées". La police indique quant à elle au Monde qu'"entre 20 et 30 commerces" ont été "victimes de dégradations".

Quant au chiffre avancé de 24 millions d'euros, c'est Geoffroy Bonnefoy, journaliste à L'Express, qui croit avoir trouvé leur signification. Il a relayé sur Twitter un article du Journal du Dimanche indiquant que cette somme correspondait à une estimation des coûts des travaux de réaménagement de la place, travaux terminés il y a près de 3 ans. 

Nuit debout : quid du nombre de policiers blessés ?

Maintenant, les 400 policiers blessés depuis le début du mouvement d'après M. Estrosi. La police a indiqué, en lien uniquement avec Nuit debout, le chiffre de 5 policiers blessés légèrement. Certes, en extrapolant à toutes les manifestations contre la loi travail, le nombre augmente à 151 policiers blessés, un nombre communiqué par le ministère de l'Intérieur à la mi-avril. Il convient d'ajouter 78 blessés communiqués après le 28 avril, et un autre après le 1er mai. Soit, au total, 230 policiers blessés. Un nombre important certes, mais assez éloigné de celui évoqué par le président de la région PACA.

Crédits photos : Capture écran YouTube.

Partager cet article

Pour en savoir plus