Nucléaire iranien : le soutien des USA à Israël a d'abord été une blague

Par , publié le
International
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à Jérusalem le 16 février 2015

Il y a une poignée de jours, la réalité a rejoint la satyre avec l'annonce d'un soutien militaire des États-Unis envers l'Israël suite à l'accord du nucléaire iranien, et ce au lendemain de la parution d'une information semblable dans un journal parodique.

Le 14 juillet dernier, on pouvait lire sur le site The Onion, une plate-forme parodique américaine dont l'équivalent le plus proche en France serait le Gorafi, que les États-Unis envisageaient d'accorder un soutien militaire à Israël afin de mieux faire accepter à Benjamin Netanyahu l'accord récemment trouvé au sujet du nucléaire iranien.

The Onion citait ainsi un faux porte-parole du Département d'État américain du nom de Daniel Goldman, aux propos pour le moins familiers : “Bibi [ndlr : surnom donné au Premier ministre israélien] est toujours un peu grincheux quand il nous voit parler avec l’Iran, mais quelques dizaines de missiles sol-sol de courte portée suffisent d'habitude à lui remonter le moral.”

Israël : le soutien militaire des États-Unis d'abord "annoncé" par The Onion

Ce M. Goldman avait ajouté : “nous essayons bien sûr de ne pas trop le gâter en lui offrant un tout nouveau système de lanceur balistique à chaque fois qu'il pique une crise”. Et que cette livraison allait vraisemblablement conduire à "plusieurs mois de paix dans la région". Un article qui pouvait donc faire sourire au moment de sa publication, et qui revêtira une saveur encore plus acidulée avec l'annonce effectuée le lendemain.

Benjamin Netanyahu n'aurait pas répondu à Barack Obama

C'est en effet le 15 juillet que le quotidien Haaretz informait la toile d'une offre de Barack Obama dirigée vers Israël afin de rendre l'accord sur le nucléaire iranien un peu moins amer pour le gouvernement de Benjamin Netanyahu. Le même site qui rappelait d'ailleurs qu'en mai dernier, le Premier ministre israélien avait exprimé son intention de ne pas cesser sa lutte vis-à-vis du nucléaire iranien et de décliner toute offre compensatoire émise par les États-Unis. La source anonyme de Haaretz a indiqué que lors d'un échange téléphone avec Barack Obama, Benjamin Netanyahu n'aurait pas répondu à la proposition de son homologue américain. Ce dernier tiendrait toutefois à maintenir le partenariat existant entre les USA et Israël, et ce dans le but apparent d'assurer la sécurité du pays hébreu.

Crédits photos : AFP/Archives Gali Tibbon

Partager cet article

Pour en savoir plus