Nouveau-Mexique : 2 touristes français retrouvés morts dans le désert

Par , publié le
France Un panneau à l'entrée du parc national de White Sands, au Nouveau-Mexique.
Un panneau à l'entrée du parc national de White Sands, au Nouveau-Mexique.

Un couple de touristes originaires de Reims ont été retrouvés morts déshydratés dans un désert du Nouveau-Mexique, au Sud-ouest des Etats-Unis. Leur fils de 9 ans a quant à lui survécu.

L'agence américaine Associated Press a annoncé que mardi, un couple de randonneurs français avaient été retrouvés morts dans le désert du parc national de White Sands (Nouveau-Mexique), au Sud-ouest des Etats-Unis. Leur garçon de 9 ans a quant à lui été retrouvé vivant. ces de

Morts de soif dans le désert du Nouveau-Mexique

Dans ce parc, les températures grimpent facilement à 40 degrés. Ce qui n'a semble-t-il pas découragé cet homme et cette femme originaires de Reims, de partir à l'assaut du désert.
La femme a été retrouvée dans un secteur proche du début de la randonnée. C'est en jetant un oeil à son appareil photo que les gardes ont remarqué qu'elle n'était pas seule, relève 20minutes.fr.

En partant de ce constat, ils ont alors poursuivi leurs recherches et c'est à quelques kilomètres que le corps de son mari sera retrouvé, sans vie également. A ses côtés, son fils âgé de 9 ans, inconscient mais en vie.

La femme était repartie dans le sens inverse

Si la femme de 51 ans a été trouvée aussi près du départ de la randonnée, c'est que prise de malaises, elle avait tenté de rejoindre l'entrée, comme l'a raconté l'enfant aux gardes. Alors que lui et son père, âgé de 42, continuaient leur route, ce dernier perd connaissance.

Les corps des victimes vont être autopsiés, mais il semblerait que les randonneurs soient partis sans eau, tout en marchant dans l'un des sentiers les plus ardus du parc. Et ce n'est pas la première fois qu'une telle mésaventure arrive, rappelle la quotidien. En effet, en 2011, c'est une jeune citoyenne des Etats-Unis qui y avait perdu la vie. Plus tôt, en 2002, un Japonais avait aussi succombé à la chaleur. Le shérif du comté d'Otero, en charge de l'enquête, qui se poursuivra en collaboration avec les autorités françaises, raconte : "Je ne pense pas qu’il étaient préparés à la chaleur. Je pense qu’ils croyaient que c’était juste un sentier et qu’ils allaient marcher. Ils ont commencé ensemble. La mère s’est sentie mal… C’était peu avant qu’elle s’effondre et à ce moment-là, plus loin sur le chemin, le père s’est effondré aussi. C’est une tragédie".

Crédits photos : Frontpage / Shutterstock.com

Partager cet article