En Normandie, une retraitée reçoit une facture d'électricité de près de 8.000 euros

Par , publié le
Insolite
Un compteur électrique (Illustration)

L'opérateur invoque un "rattrapage sur trois ans" après l'envoi à une septuagénaire d'une facture énergétique de 8.000 euros.

Comme la retraitée s'est elle-même exclamée, "Je ne suis pas à l'Elysée ! Je vis seule dans une petite maison, pas dans un palais". Rénée Cadiou, septuagénaire résidant à Brionne (Eure) a eu la mauvaise de récupérer en septembre dernier dans sa boite à lettres une facture d'électricité de 7.759 euros.

Un montant aberrant pour un logement de 85 mètres carrés

Tout commence au début de cette année, période pendant laquelle elle dit au site L'Eveil Normand recevoir des "factures de plus en plus bizarres". Au titre de cette année, elle aurait consommé 44.040 kWh, "des chiffres qui correspondent aux besoins d’un fournil !", tonne-t-elle. L'Eveil Normand, en apparté, indique qu'"une personne seule , dans ce type de maison – normande – pas très bien isolée et qui compte seulement quatre chauffages, un réfrigérateur et un congélateur, devrait payer environ 800-900 euros par an".

En janvier donc, elle commence à régler les premières factures de 141 euros, puis tout change quand elle reçoit un appel de sa banque qui lui demande "comment (j)’allais faire pour régler ma facture EDF qui s’élevait, à ce moment-là, à plus de 6.000 euros".

L'EDF invoque "la réalité des chiffres"

Et la dernière facture ? "Elle correspond à la consommation annuelle d'un magasin d'environ 200 mètres carrés", indique Gilbert Malhaire, président de l'association des victimes d'EDF. Mais du côté du producteur d'électricité, on répond que les "auto-relevés étaient erronés, sous-estimés, ce qui fait que quand le technicien est venu faire les relevés, début 2016, il a découvert la réalité des chiffres".

Pour EDF, ces sommes ne sont ni plus ni moins qu'un rattrapage sur la consommation des 3 dernières années. Et propose à la retraitée un échéancier pour régler les factures. Pourtant, pointe Le Figaro en citant la Code de la consommation (article 224-11), "Aucune consommation d'électricité ou de gaz naturel antérieure de plus de 14 mois au dernier relevé ou autorelevé ne peut être facturée". Mme Cadiou a la possibilité de saisir le médiateur EDF ou le médiateur national de l'énergie.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus