Nord : l'ordinateur volé contenait son mémoire de fin d'études, elle lance un SOS

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration. Une femme utilise un ordinateur portable.
Photo d'illustration. Une femme utilise un ordinateur portable.

Une étudiante et mère de 33 ans s'est fait dérober son ordinateur portable. Ce dernier contient son mémoire de fin d'études, elle lance un appel à l'aide sur Facebook.

Vendredi, une maman et étudiante infirmière se fait dérober son ordinateur portable. Jusqu'ici, rien d'autre qu'un fait divers plutôt courant. Sauf que dans cet appareil était stocké son mémoire de fin d'études, et les sauvegardes se sont ont elles aussi volatilisées avec le sac contenant le tout.

Depuis, la jeune femme multiplie les appels afin qu'une année de travail soit réduite à néant.

Qui détient l'ordinateur de l'étudiante ?

Ce vendredi, l'étudiante à l'Institut de formation aux métiers de la santé de Valenciennes (Nord) se rend à l'école de ses enfants à Saint-Aybert. C'est durant ce court arrêt de 10 minutes que le sac qu'elle avait laissé dans son véhicule resté ouvert, est volé. Dans ce sac, un ordinateur portable. Dans cet appareil, son mémoire de fin d'études qu'elle devait rendre deux semaines plus tard.

Au quotidien local La Voix du Nord, elle précisait samedi : "C’est une petite école, on se fait tous confiance". Avait-elle pris soin d'effectuer des copies numériques ? Oui bien sûr, mais les deux clés USB qui les contenaient ont aussi disparu.

Des appels sur Facebook

Depuis vendredi, plusieurs appels via Facebook ont été lancés, dont celui-ci le soir du vol : "(...) Je me fous de retrouver mon sac mais tout o moins mon ordinateur qui contenait mon mémoire de fin d'étude que je dois rendre dans 15 jours. Si je ne le rends pas je ne pourrais pas être diplômé (...)". Elle va même, avec son mari jusqu'à proposer la somme de 200 euros à celui ou celle qui permettra de retrouver son travail.

Pour autant, elle ne se décourage pas et précisait, dès samedi via le réseau social: "Je ne baisserai pas les bras ! Je travaillerai jour et nuit s’il le faut !". A la Voix du Nord, elle déclarait aussi : "j’essaie de m’y remettre comme je peux. C’est un an de recherches et de travail". Prochaine échéance pour la jeune maman : le 13 mai, date de remise de son mémoire.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article