Nord : des maltraitances parentales présumées à l'origine de la mort de deux nourrissons

Par , publié le | modifié le
Faits Divers Un nouveau-né (photo d'illustration)
Un nouveau-né (photo d'illustration)

Plus tôt dans la semaine, un bébé de six mois et un autre âgé d'un an ont perdu la vie, respectivement à Amiens et Louvroil, suite à d'apparentes maltraitances parentales. Une enquête a été ouverte dans au moins l'un de ces cas.

Deux bébés ont perdu la vie en milieu de semaine conséquemment à de possibles maltraitances parentales. Deux morts survenues dans le Nord mais ne partageant aucun lien si ce n'est celui du motif présumé. Le parquet de Compiègne informe ainsi que mercredi, un nouveau-né de six mois a succombé à des lésions au sein de l'hôpital d'Amiens.

Dans l'après-midi, le nourrisson avait été héliporté de Noyon jusque dans l'Oise en état d'arrêt cardio-respiratoire. Cité par nos confrères du Point, le parquet a ajouté qu'"une autopsie a été pratiquée jeudi après-midi. Elle a révélé plusieurs fractures et diverses blessures qui laissent penser à une situation de maltraitance".

Noyon : un bébé succombe à des lésions

La mère du bébé a quant à elle été interpellée jeudi matin avant d'être hospitalisée plus placée en garde à vue vendredi après-midi. Même finalité pour son conjoint interpellé jeudi après-midi. Il était attendu que le couple soit présenté samedi après-midi au parquet de Senlis, pôle de l'instruction criminelle dans l'Oise, et ce "en vue de l'ouverture d'une information judiciaire".

Une enquête a d'ores et déjà été ouverte pour violences sur mineur de moins de 15 ans ayant entraîné la mort. Des recherches appelées à être conduites par la brigade de recherches de la gendarmerie de Compiègne, pour "déterminer si des coups ont été portés, ou s'il s'agit de négligence".

Mort d'une fillette : un possible traumatisme crânien

On apprend également en ce samedi, par voie de communiqué émanant du parquet de Valenciennes, qu'une petite fille âgée d'un an "est décédée au domicile parental dans la nuit du jeudi 12 mai vers 23 h 30". Un drame observée à Louvroil, non loin de Maubeuge.

Toujours d'après le parquet, "l'autopsie, réalisée vendredi après-midi, a révélé de nombreuses ecchymoses sur le corps de la fillette ainsi qu'un traumatisme crânien qui pourrait être à l'origine du décès". Pour finir en informant que la mère de la fillette et son beau-père ont été "immédiatement placés en garde à vue pour coup mortel sur mineur de 15 ans", avant d'être "déférés ce jour devant un juge d'instruction au vu de la nature criminelle des faits".

Crédits photos : © AFP/Archives Philippe Huguen

Partager cet article

Pour en savoir plus