Nord : de la drogue vendue sur le parking d'une discothèque par un gendarme

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration. La balance de la justice.
Photo d'illustration. La balance de la justice.

Mardi, un ancien gendarme du Pas-de-Calais a été condamné à six mois de prison avec sursis pour avoir, en juillet 2012, vendu de la drogue sur le parking d'une discothèque.

Un ancien gendarme-adjoint dans le Pas-de-Calais a été condamné mardi, par le tribunal correctionnel de Douai (Nord), à six mois de prison pour avoir vendu de la drogue sur le parking d'une discothèque belge. Les faits remontent au 8 juillet 2012.

Ce gendarme avait pour habitude de se rendre à la discothèque Cap'tain située dans la commune de Rumes, à la frontière franco-belge. En ce jour de juillet, une patrouille de la police belge remarque un attroupement suspect autour d'une voiture en stationnement. Et de découvrir une jeune femme, à l'âge non précisé, en train d'aspirer de la drogue à l'aide d'un tube formé par un billet de 5 euros. À ses côtés se trouvait le gendarme-adjoint alors âgé de 22 ans.

Drogue : un ex-gendarme avoue avoir voulu "faire de l'argent facile"

Il s'avèrera que la poudre blanche (du speed) que s'administrait l'autre personne avait bien été vendue par le gendarme. Et nos confrères de La Voix du Nord de préciser que la voiture lui appartenait également. Mardi, le prévenu aura déclaré à la barre du tribunal correctionnel avoir eu "des problèmes d’argent à l’époque" et "cherché à faire de l’argent facile… ça va vite !"

Six mois de prison pour le néo-restaurateur

On apprend de même que cet ex-gendarme-adjoint n'était pas consommateur de sa marchandise et qu'il a, selon ses dires, donné trop d'importance à certaines de ses relations : "Je me suis fait influencer par de mauvaises personnes... on prend ce qui vient". À l'époque, sa vie au sein de la caserne lui permettait de gagner 800 euros sans avoir à réinjecter cette somme dans le loyer et la nourriture, qui lui étaient offerts. À l'heure actuelle, le jeune homme aujourd'hui âgé de 27 ans n'a plus de contact apparent avec le milieu des stupéfiants, et travaille désormais dans la restauration après avoir obtenu un CDI l'an passé.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus