Nord : Attaque aux cocktails Molotov contre un commissariat de Grande-Synthe

Par , publié le
Faits Divers
Photo d'illustration. Police nationale

Deux cocktails Molotov ont été lancés dimanche en fin d’après-midi dans la cour du commissariat de Grande-Synthe dans le Nord.

Nouvelle agression aux cocktails Molotov contre des représentants des forces de l’ordre. Selon nos confrères du journal local Le Phare Dunkerquois, deux engins incendiaires ont été lancés dimanche 30 octobre dans la cour du commissariat de Grande-Synthe dans la banlieue de Dunkerque (Nord).

Un voisin donne l’alerte

Il est 18 h 45 hier lorsque l’alerte est donnée par un voisin du commissariat. Ce dernier a remarqué un début d’incendie dans la cour du bâtiment. Les policiers viennent alors constater les dégâts. À part des traces noirâtres sur le bitume de la cour, ni les bâtiments ni les véhicules garés dans l’enceinte du commissariat n’ont été touchés par les flammes. Fort heureusement, aucun fonctionnaire de police ne se trouvait dans cette cour au moment de l’attaque.

Une enquête de voisinage a été menée par la Sûreté urbaine pour récolter d’éventuels témoignages, mais personne n’aurait vu la ou les personnes responsables de cette attaque.

Un contexte tendu

Cette nouvelle attaque sur des policiers intervient dans un contexte particulièrement tendu autour des forces de l’ordre. De nombreuses manifestations de policiers sont organisées un peu partout dans l’Hexagone afin de protester contre les conditions de travail de plus en plus difficiles à tenir dans la profession.

Le contexte est également difficile dans le Dunkerquois. Cédric Cannesson du syndicat UNSA explique au Phare Dunkerquois en réponse à l’attaque du commissariat de Grande-Synthe que ses « collègues sont à fleur de peau. Il va se passer quoi demain ? Entre la surcharge de travail et le sentiment d’insécurité sur le lieu de travail, on est proche du burn-out » avant d’ajouter « Si demain un collègue est pris pour cible, il ne faudra pas s’étonner. »

Crédits photos : GERARD BOTTINO / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus