Nord : une adolescente poignarde son père pour une tâche ménagère

Par , publié le
Faits Divers L'ambulance des pompiers (photo d'intervention)
L'ambulance des pompiers (photo d'intervention)

Hier soir, une adolescente d'une quinzaine d'année a poignardé son père au thorax lors d'une dispute pour une tâche ménagère. Le pronostic vital de l'homme est engagé.

La scène s'est déroulée à Bruay-sur-l'Escaut, près de Valenciennes. Le père alcoolisé s'en serait violemment pris à sa fille de 15 ans qui, lors de l'empoignade, aurait porté un coup de couteau au thorax de son père.

Poignardée par sa fille pour une tâche ménagère

Selon le parquet de Valenciennes en charge de l'affaire, le père de famille âgée de 54 ans souffrirait de problèmes psychologiques et de dépendance à l'alcool. Il serait rentré ivre hier vers 20h à son domicile. Il aurait demandé à sa fille de nettoyer un seau se trouvant dans sa chambre mais celle-ci aurait refusé.

Le père aurait alors saisit sa fille par les cheveux et une empoignade aurait suivi. Durant l'altercation, l'adolescente aurait saisi un couteau à proximité et aurait porté un coup au thorax de son père mais, selon le procureur, "sans viser particulièrement un organe vital". Chutant lourdement, l'homme se serait heurté la tête et souffrirait aussi d'un traumatisme crânien.

Son pronostic vital est engagé

L'homme a rapidement été pris en charge par les secours puis hospitalisé dans un hôpital de Valenciennes. Son pronostic vital est engagé selon le procureur de la République de Valencienne. Interpelée et actuellement en garde à vue, l'adolescente a spontanément reconnu les faits.

Toujours selon le procureur de Valenciennes, la jeune femme n'a "aucun problème de comportement et n'est pas connue de la justice des mineurs" et précise que "la mineure aurait porté un coup de couteau, mais sans viser particulièrement un organe vital" et qu'"au regard de l'état actuel de l'enquête" l'intention de donner la mort n'est pas caractérisée. Présents au domicile durant les faits, la femme de l'homme et son autre fille n'ont pas été témoins de la scène.

Crédits photos : © AFP/Archives Thierry Zoccolan

Partager cet article