Le nombre de viols sur mineurs a augmenté de 10% en 2016

Par , publié le
Société
Une enfant qui se bouche les oreilles

En 2016, 8184 mineurs ont été victimes d’un viol. Une hausse de 10% par rapport à 2015.

C’est une statistique assez inquiétante que nous révèlent nos confrères du journal Le Figaro. En 2016, le nombre de viols sur mineurs a fortement augmenté par rapport à l’exercice 2015. Les DOM-TOM et les départements du nord de la France sont particulièrement touchés.

+10 % de viols sur mineurs

Alors que l’on en recensait 13 881 cas en 2015, le nombre de viols est passé à 15 848 en 2016, soit une hausse de plus de 14 %. Le nombre total de viols sur des victimes âgées de moins de 18 ans est passé de 7 416 en 2015 à 8 184 en 2016 une progression de 10 %. Selon ces statistiques, cela représente quasiment un viol sur mineur toutes les heures.

Ces chiffres sont à mettre en perspective, car ils ne signifient pas forcément que le nombre de viols est en hausse, mais peut-être que les victimes sont désormais plus nombreuses à porter plainte.

Des disparités territoriales

Selon les chiffres donnés par Le Figaro, le pourcentage de viols sur mineurs varie en fonction des départements. La Guyane, avec cinq faits pour 10 000 habitants, est territoire le plus touché devant La Réunion (2,4) et l’Orne (2,2). Le nombre de signalements est également élevé dans le Nord avec 383 cas, le Pas-de-Calais (233 cas) et la Seine-Maritime (213 cas).

A contrario, les viols sur mineurs semblent moins fréquents à Paris et dans le département des Hauts-de-Seine. Pour encourager la libération de la parole, la ministre de la Famille envisage d’augmenter le délai de prescription pour les violences sexuelles sur mineurs. Les affaires récentes qui ont émaillé l’actualité ces derniers mois prouvent bien que les victimes mettent parfois du temps à se manifester.

Crédits photos : Counselling / Pixabay

Partager cet article

Pour en savoir plus