Noël : plus de 16% des jouets non-conformes

Par , publié le
Économie
Illustration. Une vitrine de Noël.

Non-conformes, voire dangereux. A l'approche de Noël, la Direction de la répression des fraudes alerte les consommateurs sur 16,5% des jouets.

Vendredi, la Direction de la répression des fraudes (DGCCRF) refroidit quelque peu les ardeurs des consommateurs à trois semaines des fêtes de Noël. En effet, selon elle, les contrôles effectués par ses services font état de 16,5% de produits non-conformes aux normes de sécurité.

3.889 établissements français contrôlés

Ces jouets de Noël, la DGCCRF est allée les contrôler dans près de 3.900 établissements en France, des visites impliquant 12.988 actions de contrôle. Dans son dossier de presse, elle détaille ces lieux : "lieux de fabrication, sites d’importation, commerces de détail, grande distribution, commerces non-sédentaires (marchés de Noël notamment) et sites de ventes à distance".

Ce taux est le même que celui relevé en 2014, alors qu'il était de 14,3% en 2013. "Les principales causes de dangerosité enregistrées en 2014 sont notamment les petits éléments dans les jouets de moins de 3 ans, l’accessibilité au rembourrage des peluches et les risques chimiques liés à la présence de phtalates dans des jouets en plastique (PVC)", peut-on lire également.

Les sites de vente en ligne n'informent pas toujours bien

Si les gros maillons de la chaîne des jouets, tels que distributeurs ou fabricants "maîtrisent bien la réglementation spécifique aux jouets", il n'en est pas de même chez des plus petits producteurs de jouets, type artisans. "Les exigences en matière de sécurité (fabrication, avertissements réglementaires) sont méconnues chez les petits artisans (notamment chez les fabricants de jouets en bois), mais aussi dans les commerces ambulants et les marchés de Noël. Pour ces derniers, s’ajoute l’absence de traçabilité des jouets mis en vente (factures inexistantes, imprécises, illisibles ou incomplètes)", lit-on encore.

Et les sites de vente sur le web ne sont pas non plus exempts de reproches; comme le souligne la direction de la répression des fraudes. En effet, ils "n’affichent pas toujours, ou de façon incomplète ou imprécise, les avertissements réglementaires destinés au consommateur concernant certains jouets soumis à des exigences d’information spécifiques".

Crédits photos : Elena Dijour / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus