Nintendo souhaite sortir 2 à 3 jeux par an sur smartphones et tablettes

Par , publié le
Jeux vidéo
Super Mario Run

Après Miitomo et Super Mario Run sortis en 2016, Nintendo souhaite maintenir la cadence et ainsi sortir entre deux à trois jeux par an sur smartphones et tablettes.

Il apparaissait quelque peu évident qu'en décidant de pénétrer le marché des smartphones et des tablettes, Nintendo n'allait pas se limiter à quelques essais, même dans l'inconnue de la réception de ces titres à la fois par les investisseurs et par les joueurs.

Dans des propos confiés à Kyoto NP et dont la teneur est rapportée par The Verge, le président de la firme au champignon Tatsumi Kimishima a ainsi confirmé l'intention de Nintendo de sortir entre deux à trois titres mobiles (consoles exclues) par an, et ce à compter de l'année prochaine.

Smartphones : Nintendo veut maintenir la cadence en 2017

Et il est plus que vraisemblable que dans cette fournée prévue pour 2017 soient inclus des titres tirés des franchises Fire Emblem et Animal Crossing, comme cela avait été précédemment annoncé. Rappelons de même qu'à l'heure actuelle, Nintendo a officiellement sorti deux applications mobiles, Miitomo et Super Mario Run.

Le "free-to-start" Miitomo, lancé en mars dernier, est téléchargeable sur iOS et Android. Le runner mettant en scène le célèbre plombier moustachu, accessible pour sa part depuis quelques semaines, devrait également faire l'actualité l'an prochain, où sa disponibilité sur périphériques Android devrait ainsi s'opérer.

100 millions de téléchargements pour Super Mario Run ?

M. Kimishima a d'ailleurs déclaré, au sujet de Super Mario Run, que Nintendo s'attendait à ce que le titre atteigne les 100 millions de téléchargements. Un objectif qui ne tient qu'assez peu du fantasme puisqu'aux dernières nouvelles, Super Mario Run a été téléchargé plus de 40 millions de fois.

Un chiffre pour le moins faramineux qui n'a toutefois pas empêché le géant nippon de connaître de notables reculs en bourse, la faute à un modèle économique qui pourrait ne pas se révéler aussi efficace qu'escompté. Les différents tests publiés semblent en effet attester d'un contenu déblocable ne justifiant pas forcément les 9,99 euros demandés.

Crédits photos : capture d'écran

Partager cet article

Pour en savoir plus