Nigeria : Buhari annonce une intensification de la lutte contre Boko Haram

Par , publié le
International Le nouveau président du Nigeria Muhammadu Buhari (c) salue la foule après sa prestation de serment à Abuja, le 29 mai 2015
Le nouveau président du Nigeria Muhammadu Buhari (c) salue la foule après sa prestation de serment à Abuja, le 29 mai 2015

Le nouveau président du Nigeria, Muhammadu Buhari, a annoncé vouloir intensifier la lutte contre le groupe terroriste lors de son discours d'investiture.

Le nouveau président du Nigeria en avait fait un des fers de lance de sa campagne électorale. En exercice depuis vendredi passé, Muhammadu Buhari semble avoir d'ores et déjà pris le problème à bras le corps.

Lors de son discours d'investiture, après avoir remercié les pays voisins (Tchad, Niger et Cameroun) pour leur aide militaire dans la lutte contre Boko Haram depuis le début de l'année 2015, le président a ensuite annoncé des mesures très concrètes pour intensifier la lutte, et également promis des résultats.

Des mesures concrètes

Le centre de contrôle et de commande militaire, jusqu'ici basé dans la capitale Abuja, devrait ainsi être transféré sous peu à Maïduguri, dans le nord-est du pays, l'un des bastions du groupe islamiste, et ce, "jusqu'à ce que Boko Haram soit parfaitement maîtrisé".

Le président s'est également engagé à faire tout son possible pour libérer toutes les personnes prisonnières des islamistes, essentiellement des femmes et des enfants, faisant notamment allusion aux quelque 200 "filles de Chibok", capturées en avril dernier alors qu'elles étudiaient au lycée.

"Boko Haram est un groupe stupide, athée aussi loin de l’islam qu’on puisse le penser", a déclaré Buhari, revenant sur les raisons qui ont conduit Boko Haram à prendre autant d'importance au Nigeria.

Visite aux alliés du Nigeria

Signe fort de son engagement contre le groupe armé, Muhammadu Buhari effectuera sa première visite officielle en tant que Président, au Niger ainsi qu'au Tchad voisins, deux pays à la fois engagés militairement aux côtés du Nigeria, et régulièrement touchés par des attaques perpétrées par les djihadistes.

Cette visite sera l'occasion d'aborder la manière dont mieux coordonner les actions militaires des différents contingents, afin "d'éradiquer complètement Boko Haram", et "d'en finir avec le terrorisme", selon une source proche du dossier.

Le Président nigérian est attendu à Niamey mercredi dans la matinée.

Crédits photos : © POOL/AFP SUSAN WALSH

Partager cet article

Pour en savoir plus