Nigeria : 6 morts dans un attentat suicide au nord-est du pays

Par , publié le
International Un véhicule de police incendié et abandonné sur une route de Damaturu, au nord-est du Nigeria, le 7 novembre 2011
Un véhicule de police incendié et abandonné sur une route de Damaturu, au nord-est du Nigeria, le 7 novembre 2011

Le nord-est du Nigeria a encore été victime d'une attaque hier. Une jeune adolescente a déclenché les explosifs qu'elle avait sur elle dans le centre de centre de Damaturu. Bilan : 6 morts et plus de 40 blessés.

6 morts et 42 blessés sont à déplorer à Damaturu dans le nord-est du Nigeria suite à un attentat suicide commis par une jeune fille de 14 ans. C'est la gare routière dans le centre de la ville qui était la cible de cette attaque qui n'a toujours pas été revendiquée jusqu'alors.

Un attentat suicide commis par une adolescente

Le nord-est du Nigeria a encore été pris pour cible par des terroristes. On compte 6 morts dont la kamikaze et plus d'une quarantaine de blessés. L'attentat a eu lieu près de la gare routière de Damaturu vers 7 heures du matin. Sani Dankamasho, témoin de la scène raconte : "une jeune fille a voulu pénétrer dans la gare routière vers 7h00 (heure locale) du matin. Elle n’a pas été autorisée à entrer car elle a refusé de se soumettre à la fouille des gardes de sécurité à l’entrée". "Elle est sortie du parking. Un taxi privé est alors également sorti du parking. Dès que la voiture s’est approchée, elle a déclenché ses explosifs. Six personnes ont été tuées dans la voiture et elle aussi".

Le porte-parole du gouvernement de l'Etat de Yobe confirme cette attaque bien que selon lui il n'a eu que 5 morts. Les blessés ont immédiatement été pris en charge par les secours et les morts amenés à la morgue a-t-il affirmé.

Une attaque pas encore revendiquée

Bien que l'attaque n'ait pas été revendiquée, les islamistes de Boko Haram sont fortement soupçonnés. Durant ces derniers mois ils ont utilisé des femmes pour lancer des attaques dans la région.

Alors que le nouveau président Muhammadu Buhari s'est engagé à se débarrasser du groupe armé, les attaques se sont multipliées, notamment dans le nord-est du Nigéria ainsi que dans les pays voisins, au Tchad et au Cameroun.

Crédits photos : © AFP/Archives Pius Utomi Ekpei

Partager cet article

Pour en savoir plus