Niger : une tentative de coup d'Etat déjouée selon son président

Par , publié le
International Mahamadou Issoufou, l'actuel président du Niger
Mahamadou Issoufou, l'actuel président du Niger

Hier jeudi, Mahamadou Issoufou, le président nigérien, a annoncé avoir déjoué une tentative de coup d'Etat. Des militaires ont été arrêtés dont certains très haut-gradés.

C'est par un message diffusé à la télévision nationale que Mahamadou Issoufou a annoncé qu'un putsch a été déjoué au Niger. Il met ainsi fin aux rumeurs qui circulaient depuis le début de la semaine sur des arrestations de militaires.

Une tentative de coup d'Etat par des militaires déjouée

S'adressant au pays via la télévision, le président nigérien a déclaré que les putschistes souhaitaient "renverser les institutions démocratiquement élues en utilisant les moyens mis à leur disposition par le peuple pour assurer sa sécurité" avant d'ajouter qu'"ils envisageaient notamment d’utiliser la puissance de feu des moyens aériens qu’ils ont bloqué délibérément depuis plusieurs semaines à Niamey alors que je les pressais de les envoyer à Diffa sur le front de la lutte contre Boko Haram".

Cette déclaration met un terme aux rumeurs qui circulaient car depuis lundi, la police a arrêté différents hauts gradés de l'armée. Différents généraux ont ainsi été écroués tout comme des colonels. L'arrestation la plus importante concerne Souleymane Salou, le général d'aviation de l'armée nigérienne. Les déclarations à la fois précises et suffisamment ambigües du président ont immédiatement soulevé des doutes.

Une tentative de putsch remise en cause

Un certain nombre d'opposants au président mettent en doute la véracité de cette tentative de coup d'Etat et parlent plutôt d'un ménage réalisé par le président auprès d'opposants. Ils rappellent effectivement que les prochaines élections présidentielles auront lieu dans trois mois, en février 2016. Ce n'est pas la première fois que Mahamadou Issoufou déclare avoir déjoué un coup d'Etat.

A trois mois des élections, la situation est particulièrement tendue entre le président et l'opposition. L'un de ses principaux opposants a été emprisonné il y a trois semaines mais l'opposition dénonce un procès politique. Cette annonce de tentative de coup d'Etat déjouée profite donc, pour le moment, amplement à Mahamadou Issoufou.

Partager cet article

Pour en savoir plus