Nicotine : le miel, efficace contre le stress oxydatif

Par , publié le
Santé
Photo d'illustration. Du miel.

Des chercheurs malaisiens incitent les fumeurs à lutter contre les effets du stress oxydatif, qui est l'une des conséquences de l'ingestion de nicotine.

Infarctus, AVC, problèmes pulmonaires,... il n'est guère besoin de rappeler tous les dangers sanitaires encourus par les fumeurs. La nicotine, en s'introduisant dans l'organisme, est à l'origine du stress oxydatif, terme que nous expliquerons plus loin dans cet article.

Mais une étude malaisienne vient mettre en lumière les bienfaits du miel contre cet effet négatif induit par la nicotine.

Qu'est-ce que le stress oxydatif ?

Appelé aussi stress oxydant, ce mécanisme se traduit par un manque d'équilibre entre la somme de production des pro-oxydants (ou radicaux libres), et le total des anti-oxydants dont notre corps dispose. Pour faire plus simple, disons que ce stress cause un vieillissement prématuré de nos cellules, voire une destruction de celles-ci ou des mutations génétiques.

Pour rétablir la présence d'anti-oxydants bénéfiques, une étude précédente avait conclu que la consommation complémentaire de certains aliments qui en sort largement pourvus (comme des herbes et certaines algues) pouvait y contribuer. Des herbes, mais aussi du miel de Tualang (Malaisie).

Les effets bénéfiques du miel chez les fumeurs

Pour cette étude, parue dans la revue Toxicological and Environmental Chemistry, les chercheurs ont suivi pendant 3 mois, 32 non-fumeurs et 64 fumeurs chroniques masculins âgés de 20 à 50 ans. Parmi les fumeurs, certains ont bénéficié d'une supplémentation en miel, et d'autres non. Tous ont vu leur sang analysé, avant et après la prise de miel de Tualang.

Le résultat ? La proportion d'anti-oxydants chez les fumeurs s'était nettement améliorée. Le miel en est riche, et pour Wan Syaheedah Wan Ghazali, qui a co-rédigé cette étude, sa capacité à récupérer les radicaux libres n'est plus à mettre en doute : "Nos découvertes suggèrent que le miel peut être utilisé comme supplément par ceux qui sont exposés aux radicaux libres de la fumée des cigarettes, aussi bien des fumeurs actifs que passifs, pour les protéger ou réduire leur risque cardiovasculaire".

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus