Nicolas Sarkozy critiqué à l’aide d’une fausse timeline Facebook

Par ,
Web Nicolas Sarkozy critiqué à l\'aide d\'une fausse timeline Facebook

Le nouveau buzz de cette semaine, c'est cette fausse Timeline Facebook qui reprend les évènements de la vie politique de Sarkozy et met en avant les erreurs et les mensonges de l'actuel président.

Voici un site qui propose de montrer la « vraie » timeline de Nicolas Sarkozy en pointant du doigt les fausses promesses, les échecs, les amis fortunés de l’actuel président de la république.

Le site reprend en fait le même graphisme et la même structure qu’une timeline Facebook traditionnelle avec toutefois quelques changements : le j’aime est remplacé par je n’aime pas, et le nombres de personnes qui n’aiment pas est indique en fait le nombre de vues du site. La barre de recherche indique « ne cherchez pas, j’ai tout censuré » et il est possible de remonter le temps jusqu’à la naissance de Nicolas Sarkozy, alors qu’internet n’existait pas encore.

Une timeline qui ne fait pas vraiment dans la subtilité, d’autant plus qu’il est assez difficile de vérifier la véracité de certaines informations. Elle a toutefois le mérite de faire rire et de faire parler d’elle.

 

 

Voici quelques extraits :

 « La Courneuve

Tout en finesse comme à mon habitude, je sors mon Kärcher pour “nettoyer les cités”. La marque appréciera modérément, les jeunes de banlieue aussi. »

«  Lors d’un meeting, j’insulte nos voisins allemands, suggérant la supériorité d’une France qui, elle, “n’a pas inventé la solution finale”. Je me révélerai pourtant plus tard une groupie forcenée du modèle allemand. »

« Mon ennemi juré, ce satané Villepin, est relaxé dans l’affaire Clearstream. Fou de rage, je ne sais que faire de mon croc de boucher auquel je l’avais voué.

Heureusement, le parquet fait appel. J’assure n’y être pour rien, mais comme d’habitude, personne n’y croit. »

« Mon petit Pierre, aka DJ Mosey, se trouve indisposé alors qu’il devait mixer à une soirée à Odessa, en Ukraine.

Après une consultation téléphonique avec mon médecin, la décision est prise d’envoyer un avion de la République pour le rapatrier, alors que son état ne semble présenter aucune gravité. La facture est un peu lourde pour le contribuable, selon le Canard Enchaîné. »

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : Nicolas Sarkozy critiqué à l’aide d’une fausse timeline Facebook sur 24Matins.fr

Pour en savoir plus