Clicky

Politique
Bygmalion : devant les policiers, Nicolas Sarkozy réfute tout dérapage de sa campagne
Bygmalion : devant les policiers, Nicolas Sarkozy réfute tout dérapage de sa campagne Publié le 25 septembre 2015 à 12h40 "J'ignore combien coûtent une salle, une sono", "je n'ai ordonné aucune dépense", "vu aucun devis", "choisi aucun prestataire"... Le 4 septembre, devant les policiers de l'Office anticorruption de la police judiciaire (Oclciff), l'ancien chef de l'Etat martèle son message: l'argent et la logistique, ce n'était pas lui, il avait une équipe pour s'en occuper.
1234510