Nice : deux ans de prison ferme pour avoir violenté sa compagne et torturé son chat

Par , publié le
France Photo d'illustration. La balance de la justice.
Photo d'illustration. La balance de la justice.

L'homme qui avait brûlé le chat de sa compagne avant de le jeter par la fenêtre vient d'être condamné à deux ans de prison ferme et six mois avec sursis, une peine assortie d'une mise à l'épreuve.

Jeudi soir à Nice, un homme "en état d'ivresse" avait en vain demandé l'accès au téléphone portable de sa compagne. S'en seront suivis plusieurs coups donnés de part et d'autre, avant que l'individu n'asperge le chat de la jeune femme d'alcool à brûler, et de la menacer : “Donne moi ton téléphone, sinon je crame ton chat”.

Ce sont les mots que sa compagne a prononcés lors de l'audience s'étant tenue lundi. Elle a ajouté n'avoir pas cru possible que l'homme, âgé de 30 ans,  joigne les paroles aux faits : "Le chat miaulait, se débattait. Je ne l'ai pas pris au sérieux. Il a allumé le briquet, le chat à pris feu. Il me regardait avec un sourire narquois".

Ivre, il violente sa compagne et torture son chat : deux ans de prison ferme et six mois avec sursis

Le chat mettra ensuite le feu au canapé et aux rideaux avant que le compagnon de la jeune femme ne s'en empare et ne le jette par la fenêtre. L'accusé aura déclaré : "Je voulais pas le brûler, je voulais juste impressionner ma compagne. Elle m'a fait péter un câble, je suis quelqu'un de très gentil". Cité par nos confrères du Figaro, ce charpentier au chômage a indiqué à la barre ne pas avoir conscience de ses actes : "C'est pas moi, je comprends pas comment j'ai fait ça".

Une cinquantaine de personnes

L'homme était poursuivi par une dizaine d'organisations de défense des animaux incluant la SPA et l'association Stéphane Lamart "Pour la défense des animaux". Une cinquantaine de personnes étaient d'ailleurs venues assister à son jugement en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Nice. Et alors que le parquet avait émis la requête d'une peine exemplaire, le tribunal a effectivement rendu un lourd verdict : le trentenaire a ainsi été condamné à deux ans de prison ferme et six mois avec sursis, une peine assortie d'une mise à l'épreuve pour violences sur sa compagne et actes de cruauté sur animal.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus