Une entame parfaite !

Par , publié le
Handball
Nikola Karabatic. (Reuters)

L’équipe de France a été impériale face au Brésil, mercredi à l’Accord Hôtel Arena, lors d’un match d’ouverture superbe (31-16). Portés par un Omeyer de gala, les Bleus ont parfaitement lancé leur Mondial. La concurrence est prévenue…

Une démonstration pour commencer ! Les Bleus n’ont pas traîné pour imposer leur patte et envoyer, déjà, un signal très fort à leurs adversaires en laminant le Brésil, mardi. La pointe d’anxiété liée à ce premier match du Mondial a volé en éclats dès les premières secondes d’un duel complètement déséquilibré. Loin de l’opposition olympique à Rio, les Auriverde n’ont pas réussi, cette fois, à bousculer des Experts qui ont régalé leur public.

Une défense de fer, un Omeyer infranchissable (14 arrêts à la pause), une attaque au diapason avec Karabatic à la baguette, voilà les ingrédients d’une recette qui a fonctionné à merveille. Dans ces conditions, les hommes de Washington Silva, qui a repris l’équipe après les JO, n’ont pu que constater les dégâts avec un score qui enfle d’entrée 5-2 (7e), 11-3 (18e), 17-7 à la pause. Même le passage à 7 sur le terrain n’a pas fonctionné, les Bleus marquant dans le but vide à plusieurs reprises (Abalo deux fois).

Et Bercy a chaviré  

Les Bleus ont également utilisé cette tactique en fin de premier acte avec deux décalages à l’aile, et deux buts de Porte aussi à l’aise à l’aile qu’à l’arrière. Un écart qui a permis au duo Dinart-Gille de donner des minutes, en plus du 7 majeur, à Mahé, Remili, Fabregas avant même la fin de la première période, puis à Nyokas, Di Panda, Gérard et Accambray ensuite.

Davantage de joueurs concernés et qui ont goûté au Mondial, c’est  tout bénéfice pour le groupe. Ça l’est d’autant plus que cela n’a absolument rien changé à l’ultra-domination des  Bleus ! La validation du travail collectif a porté ses fruits. Gérard a régalé dans le but, Mahé a fait office de demi-centre pour mener le jeu en deuxième période tandis que Di Panda s’est offert un triplé pour porter le score de 23-10 à 26-10 (46e)… Une rencontre finalement bouclée sur un but de Vincent Gérard dans un Bercy conquis (31-16).

S’il convient évidemment de ne pas en rajouter tant les Brésiliens étaient hors-sujet (les Bleus n’y sont pas pour rien), c’est tout de même une entame excellente. Les Experts ont lancé leur Mondial, et ça fait déjà mal !

Crédits photos : Newsweb

Partager cet article