Neuilly-sur-Seine : une femme perd la vie dans l'incendie d'un immeuble

Par , publié le
Faits Divers Un véhicule de pompiers (photo d'illustration)
Un véhicule de pompiers (photo d'illustration)

La nuit dernière à Neuilly-sur-Seine, une femme est décédée dans l'incendie d'un immeuble de logements sociaux. Quelque cent locataires ont dû être évacués plusieurs heures durant.

L'information émane des pompiers et de la police. Dans la nuit du dimanche 22 au lundi 23 mai, un incendie s'est déclaré dans un immeuble de logements sociaux de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), causant le décès d'une personne et l'évacuation d'une centaine d'autres.

Citée par 20minutes.fr, la police des Hauts-de-Seine a indiqué que "la victime est une femme, mais son identité n'est pas encore connue", tout comme les circonstances du drame : "l'origine du sinistre est indéterminée". On sait cependant que c'est dans deux appartements situés au 5e et 6e étages du bâtiment que le feu s'est déclaré vers 2h00.

Incendie à Neuilly-sur-Seine : un mort et des évacuations

Un immeuble, nous précise-t-on, localisé avenue Charles-de-Gaulle, soit l'artère majeure de Neuilly faisant le lien entre la capitale et le quartier des affaires de la Défense. Les pompiers arrivés sur place maîtriseront les flammes aux alentour de 4h00.

Une centaine de locataires ont dû être évacués pendant plusieurs heures, réunis dans un théâtre du bas de l'immeuble. Ils ont depuis pu retrouver leur appartements respectifs.

Une vétusté dénoncée par les locataires

Pour les locataires de longue date, cet incendie peut ne apparaître surprenant. L'immeuble de 148 logements sociaux, et dont la gestion revient à la société d'économie mixte de la ville, est ainsi fréquemment la cible de critiques quant à son caractère vétuste.

L'un des principaux incidents qui aura motivé ces dénonciations remonte en 2012, où des branchements électriques clandestins auront conduit à ce qu'un premier incendie se déclare dans une cave. Et si, en septembre dernier, le maire DVD de Neuilly-sur-Seine Jean-Christophe Fromantin avait présenté le projet d'une reconstruction du bâtiment, les travaux ne sont toutefois censés débuter qu'en 2018. Le drame de la nuit dernière pourra possiblement accélérer les démarches, ou en tout cas offrir des solutions aux locataires pour ne plus craindre des drames de ce type.

Crédits photos : jean schweitzer/Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus