Néfertiti, finalement cachée dans la tombe de Toutankhamon ?

Par , publié le | modifié le
Culture Le masque de Toutankhamon.
Le masque de Toutankhamon.

Un archéologue britannique affirmait en août que la tombe de Toutankhamon pouvait abriter des pièces secrètes. D'après lui deux portes elles pourraient recéler la tombe de Néfertiti.

Un sacré pavé que celui lancé par Nicholas Reeves en août dernier. Cet archéologue britannique affirmait en effet que le célèbre tombeau de Toutankhamon, découvert par Howard Carter en 1922, n'avait pas encore livré tous ses secrets. En effet, selon lui, derrière les murs, d'autres chambres secrètes sont bien présentes. Et qui sait, l'une d'elles pourrait renfermer le tombeau de Néfertiti ?

Deux portes dans le tombeau de Toutankhamon ?

Dans un premier temps Nicholas Reeves a décelé, grâce à un scanner des reliefs sur les murs de la tombe laissant imaginer que les parois ont fait l'objet d'un rebouchage. De plus, le plafond du tombeau a l'air de se prolonger plus loin qu'il ne le devrait : "Ce sont des lignes très, très droites perpendiculaires au sol, placées de manière à laisser croire à la présence d'autres éléments dans la tombe", avance le spécialiste.

Dès lors, quelle est la prochaine étape ? L'archéologue attend les résultats d'analyses opérées grâce à un radar conçu au Japon et dont la compétence est de débusquer les cavités. Cette analyse aura lieu le 4 novembre prochain, date à laquelle Howard Carter découvrit la chambre funéraire il y a près d'un siècle.

La tombe de Néfertiti cachée derrière ces murs ?

De fait, d'après la théorie du chercheur, la tombe de la reine Néfertiti ne serait pas une extension de la chambre funéraire de Toutankhamon. A l'l'inverse la sépulture du pharaon aurait même pu être laissée à la va-vite dans cette enceinte de la chambre de la reine.

Preuve, s'il en fallait une, que ce grand connaisseur n'est pas un hurluberlu, il reste sur ses gardes quant aux résultats des analyses : "C'est une très bonne théorie mais les meilleures théories ne fonctionnent pas toujours. Je pense que ça vaut le coup de vérifier parce qu'on peut le faire sans dommages". Le Point cite les propos d'un autre spécialiste, Marc Gabolde qui est maître de conférences à l'Université de Montpellier : "l'existence de deux annexes supplémentaires n'a rien de farfelu a priori si l'on compare la tombe de Toutankhamon à celles des rois antérieurs de la XVIIIe dynastie". Mais il ne faut pas exclure que ces cavités ont pu être creusées puis abandonnées sans être utilisées.

Crédits photos : Capture écran

Partager cet article

Pour en savoir plus