Naufrage de migrants : au moins 40 morts en Méditerranée

Par , publié le | modifié le
International Un bateau des garde-côtes libyens, chargé de migrants interpellés en mer, arrive au port de Misrata, le 3 mai 2015
Un bateau des garde-côtes libyens, chargé de migrants interpellés en mer, arrive au port de Misrata, le 3 mai 2015

La marine italienne rapporte la mort, en ce samedi, d'au moins une quarantaine de migrants lors d'un naufrage survenu en Méditerranée.

En ce samedi 15 août 2015, la marine italienne se fait l'écho d'un énième naufrage de migrants, lequel est survenu en ce jour en Méditerranée et ayant causé, d'après le dernier bilan rapporté en date, au moins une quarantaine de décès.

La cause de ces morts, si elle n'a vraisemblablement pas encore été établie de manière officielle, s'expliquerait cependant selon les médias italiens par un étouffement que les migrants auraient subi dans la cale du bateau. L'opération menée par la marine, dont on nous dit qu'elle a débuté à l'aube, a néanmoins permis plusieurs sauvetages.

Migrants en Méditerranée : des morts et des sauvetages menés par la marine italienne

Sans réelle surprise et comme l'indiquent nos confrères de La Croix avec AFP, l'embarcation a été repérée par un hélicoptère alors qu'elle se trouvait au large des côtes de la Libye, aux environs de l’île de Lampedusa. Une journaliste du site d'information RaiNews nous informe quant à elle que le bateau apparaissait "surchargé et commençait à couler".

Voyages dans les cales : une situation fréquente pour les plus pauvres ?

À son bord se trouvaient plus ou moins 300 migrants, et c'est durant ses opérations de secours que la marine italienne s'est rendu compte, après coup, que la cale renfermait une quarantaine de personnes. Une découverte qui représenterait finalement une situation relativement commune à en croire les survivants de ces périples illégaux. Ainsi, les passeurs se seraient habitués à faire voyager dans les cales les migrants ayant le moins donné pour prendre part à la traversée. Avec des probabilités certaines pour ces passagers-ci de ne pas arriver vivants à destination, et ce en raison de risques d'étouffement, d'asphyxie ou encore de noyade si jamais l'embarcation en vient à se renverser sans offrir d'ouverture pour une évacuation de la cale.

Crédits photos : © AFP/Archives MAHMUD TURKIA

Partager cet article

Pour en savoir plus